Emmanuel Macron annonce la mise en place d’un fonds d’innovation pédagogique doté de 500 millions d’euros

0
70

Aucun enseignant ne commencera sa carrière sous les 2 000 euros net mensuels, promet le chef de l’Etat

Après avoir mis l’accent sur la réforme de la voie professionnelle, Emmanuel Macron aborde le « pacte de confiance » avec les enseignants et la rémunération de ces derniers.

« Vous avez (…) commencé une revalorisation générale de la rémunération il y a 2 ans, qui sera poursuivie, en faisant qu’aucun professeur ne débute sa carrière à moins de 2.000 euros nets » par mois et qui « permettra environ 10 % d’augmentation de la rémunération par rapport au statu quo », a déclaré le président de la République.

A cette revalorisation générale des salaires, « étage inconditionnel », s’ajoutera un « pacte pour les enseignants » qui leur permettra, sur une base volontaire, de « s’engager (…) dans des missions supplémentaires », telles que le suivi individualisé, des tâches d’encadrement ou « des actions qui ont du sens », et qui seront « rémunérées », a précisé le chef de l’Etat.

« La confiance que nous devons à nos enseignants passe par la formation initiale », affirme par ailleurs le président. « Il est clair que nous devons repenser la formation de nos enseignants. On a demandé des diplômes universitaires excessifs. Il faut assumer que des gens s’engagent dans ce métier dès le baccalauréat, dans ce beau métier. »

« Je souhaite qu’on reprenne à bras-le-corps le sujet de la formation des enseignants », martèle Emmanuel Macron, « mieux l’organiser, y mettre plus de moyens, [qu’il y ait] un système de reconnaissance et [qu’il soit] valorisé ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici