Députés dans la majorité et dans l’opposition, que retiennent-ils de leurs mandats ? Posez vos questions à Pierre Person et Gisèle Biémouret

0
86

Bruno Le Maire veut « continuer à protéger de l’inflation » les Français dans « les prochaines semaines et les prochains mois »

Le ministre de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, Bruno Le Maire, a insisté, mercredi matin sur BFM-TV, sur le fait que le gouvernement veut « continuer à protéger de l’inflation » les Français dans « les prochaines semaines et les prochains mois ». M. Le Maire a estimé à début 2023 le début du reflux de l’inflation et considéré que la protection proposée par le gouvernement, par des aides, devait être couplée à des investissements dans l’éducation, l’hôpital et les énergies renouvelables. « Nous devons rétablir les finances publiques », a aussi dit Bruno Le Maire, tout en concédant de la difficulté d’allier ces trois objectifs et en critiquant le niveau de dépense publique envisagé par la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes).

Le ministre a ensuite détaillé l’avenir de la remise sur le carburant mise en place par le gouvernement : selon lui, celle-ci doit progressivement évoluer pour « couvrir mieux ceux qui doivent utiliser leur voiture pour aller travailler » et les « gros rouleurs » dans le cadre de leurs fonctions – aujourd’hui, « ce n’est pas forcément plus juste », considère Bruno Le Maire, la remise étant proposée sans tenir compte des revenus ni des types de déplacements (personnels ou professionnels).

Concernant l’idée d’un chèque alimentaire, dont le principe a de nouveau été repoussé par la première ministre, Elisabeth Borne, mardi, Bruno Le Maire a répété que le dispositif était complexe à mettre en œuvre. « Personne aujourd’hui ne nous a proposé un dispositif qui soit immédiatement opérationnel face à un pic inflationniste qui est maintenant », a-t-il martelé, en concédant ne pas savoir comment distribuer une carte ne permettant d’acheter que des produits issus de la production française.

En continuant à évoquer les mesures de protections contre l’inflation, Bruno Le Maire a précisé qu’il était possible pour les entreprises « viables » de faire appel à une médiation du crédit pour procéder à l’étalement du remboursement des prêts garantis par l’Etat contractés depuis le début de la crise sanitaire. Le ministre a aussi déclaré : « Nous allons indexer le barème de l’impôt sur le revenu sur l’inflation, pour éviter justement ces effets de seuils, où des gens qui ne paieraient pas l’impôt sur le revenu avant, à cause de l’inflation, des augmentations de salaires, basculeraient dans l’impôt sur le revenu ou basculeraient dans une tranche supplémentaire. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici