Christophe Castaner nommé à la tête du conseil d’administration du tunnel du Mont-Blanc

0
19

L’ex-ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a été nommé président du conseil d’administration de la société concessionnaire française du tunnel routier sous le mont Blanc, selon un décret présidentiel paru vendredi 18 novembre au Journal officiel.

Agé de 56 ans, ce macroniste de la première heure succède à Thierry Repentin, maire de Chambéry et ministre délégué à la formation professionnelle puis aux affaires européennes sous le mandat de François Hollande, qui occupait le poste depuis 2017.

Christophe Castaner avait déjà été nommé mardi au collège des personnalités qualifiées du conseil de surveillance du grand port maritime de Marseille (GPMM), au même titre que l’ex-PDG d’Orange Stéphane Richard et Laurence Borie Bancel, qui est à la tête de la Compagnie nationale du Rhône (CNR).

Autoroutes et tunnel du Mont-Blanc (ATMB) est une entreprise détenue à 91,3 % par l’Etat et les collectivités territoriales. Elle est titulaire d’un contrat de concession avec l’Etat français qui lui a confié jusqu’en 2050 l’entretien et la gestion de l’autoroute Blanche (A40) et de la route Blanche (RN205). Depuis 2002, ATMB et la Société italienne du tunnel du Mont-Blanc (SITMB) assurent au sein d’un groupement franco-italien, le GEIE-TMB, l’exploitation et l’entretien du tunnel du Mont-Blanc.

Christophe Castaner a été ministre de l’intérieur de 2018 à 2020, puis président du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale, poste qu’il a occupé jusqu’à sa défaite aux législatives de juin 2022 dans son bastion des Alpes-de-Haute-Provence.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Emmanuel Macron veille au « recasage » de ses fidèles

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici