Canicule : quelle quantité d’eau faut-il boire en été, pendant les fortes chaleurs ?

0
51

Les fortes chaleurs mettent nos corps à rude épreuve. Pour préserver sa santé, il est recommandé de boire suffisamment d’eau. Quelle quantité faut-il consommer ? Voici ce qu’il faut savoir. 

Depuis le mois de mai 2022, l’hexagone est en proie à des températures élevées. Dans les années à venir, les canicules pourraient être amenées à se multiplier. Il est donc important de connaître les bons gestes pour éviter de mettre en danger sa santé. Avec la chaleur, notre corps peut rapidement monter en température et se déshydrater. Il apparaît alors important de boire en quantité suffisante. 

Boire au fil de la journée

Jean-Louis San Marco, professeur de médecine à l’université d’Aix-Marseille, conseille de boire au minimum deux litres d’eau par jour et un litre d’eau supplémentaire par heure “exposé à la chaleur.” Le mieux est de consommer par petite quantité, au fil de la journée.

Cette dernière doit être adaptée en fonction du public : enfant, adulte et personne âgée n’ont pas les mêmes besoins. L’important est de ne pas arriver au point d’avoir la sensation de soif. Il n’est pas conseillé de boire de l’eau trop fraîche, pour éviter les écarts de températures dans le corps. 

L’urine : un bon indicateur

Un bon indicateur est la couleur de l’urine. Plus cette dernière est foncée, plus votre corps manque d’eau. Par ailleurs, l’Anses recommande de “boire des eaux minéralisées pour compenser les pertes de minéraux par la transpiration et la déshydratation liée aux fortes chaleurs, notamment les eaux contenant des sels de bicarbonate, du chlorure de sodium, du potassium, du magnésium”, pendant les périodes de canicule. 

Attention toutefois à ne pas consommer trop d’eau. Selon Presse Santé, les reins ne peuvent pas éliminer plus de 0,8 à 1,0 litre par heure. Les symptômes peuvent être la confusion, la désorientation, les nausées et les vomissements. Dans de rares cas, l’intoxication par l’eau peut même “provoquer un gonflement du cerveau et devenir fatale”, alerte Presse santé. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici