Battu, Emmanuel Macron plonge dans l’incertitude du jour d’après

0
68
Emmanuel Macron va devoir tirer les leçons de son échec et prendre en compte les nouveaux rapports de force au sein de l’Assemblée nationale. VALENTYN OGIRENKO/REUTERS

ANALYSE – Le chef de l’État tente de tirer les leçons de son échec aux législatives.

La poussière de l’élection retombe, le paysage politique se précise. La Nupes se fissure, le RN savoure. Entre les deux, Emmanuel Macron, qui a convié mardi et mercredi à l’Élysée les forces politiques ayant vocation à constituer un groupe à l’Assemblée, a annoncé lundi la présidence. L’objectif de ces rencontres est de «dialoguer et échanger pour l’intérêt supérieur de la nation et bâtir des solutions au service des Français» dès lors «qu’il n’y a pas de majorité alternative», a précisé l’entourage du chef de l’État. Le président des Républicains, Christian Jacob, a d’ores et déjà accepté cette invitation.

Désavoué dans les urnes au soir du second tour des législatives, avec une majorité relative à l’Assemblée nationale, le président cherche des alliés pour gouverner. Pour lui, la voie de passage est à droite. Chez LR, qui, avec 64 députés, peuvent jouer les forces d’appoint. «La victoire électorale est au RN, mais la victoire politique est chez LR», admet un conseiller. Voilà donc l’espace…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici