Adolescents morts à trottinette à Lyon : le conducteur de l’ambulance qui les a percutés mis en examen

0
63

Ses antécédents routiers ont sans doute pesé. Le conducteur de l’ambulance qui avait mortellement percuté deux adolescents qui circulaient sur une même trottinette lundi, à Lyon (Rhône), a été mis en examen ce mercredi, a appris le Parisien de source proche du dossier. Une information judiciaire avait été ouverte du chef « d’homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence prévue par la loi ou le règlement ».

À l’issue de sa mise en examen de ce chef, l’intéressé a été placé sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction, avec en particulier l’interdiction de conduire tout véhicule terrestre à moteur.

L’homme, au moment des faits, était cependant « titulaire d’un permis de conduire valide », bien que celui-ci ne comportait « plus que 2 points sur 8 », avait auparavant informé le parquet mardi, précisant que le conducteur était « connu pour avoir commis plusieurs infractions au code de la route réprimées par des amendes forfaitaires, pertes de points sur le permis de conduire et suspension de son permis ».

« Les investigations se poursuivront sur commission rogatoire du magistrat instructeur afin de déterminer les circonstances exactes de la survenance de l’accident », indique le parquet de Lyon dans un communiqué.

Percutés par l’ambulance en partance

L’accident s’est produit vers 18H00 dans le 2e arrondissement de Lyon, quai Maréchal Joffre, en bord de Saône, un axe habituellement très fréquenté.

Une jeune fille de 15 ans et un garçon de 17 ans qui circulaient ensemble à bord d’une trottinette sur une voie réservée aux bus et aux deux roues non immatriculés avaient été percutés par une ambulance privée qui partait en intervention.

Les services de secours avaient constaté le décès de la jeune fille, alors que le jeune homme est décédé après une tentative de réanimation. Le conducteur de l’ambulance ainsi que son collègue passager, en état de choc, avaient alors été transportés à l’hôpital Édouard Herriot.

Les investigations se poursuivent pour « déterminer les circonstances exactes de la survenance de l’accident », selon le parquet.

Des réunions sur la sécurité routière

« Devant les préoccupations légitimes de nos concitoyens », le préfet, la ville de Lyon et la Métropole de Lyon « vont se réunir dans les prochains jours pour fédérer tous les acteurs autour de la sécurité routière : renforcement de la répression et de la prévention aménagement de la voirie », a de son côté indiqué la préfecture mardi.

Interrogée mercredi par l’AFP, elle a rapporté n’avoir recensé qu’un seul accident mortel de trottinette entre 2019 et 2021 dans le département. Le maire de Lyon, Grégory Doucet a, de son côté, affirmé sur France Info mercredi matin qu’il allait « revoir prochainement » les opérateurs de trottinettes électriques en libre-service sur la ville de Lyon. « On leur a demandé déjà de faire énormément d’efforts » pour que « ces trottinettes (…) puissent être régulées sur la ville », « on a par exemple déjà régulé le stationnement puisqu’on a créé des zones » dédiées.

L’élu, qui a rappelé avoir instauré en mars la limite de 30 km/h à Lyon « pour améliorer la sécurité routière », a dit aussi réfléchir à « des mesures particulières qui pourraient être prises pour éviter à l’avenir ce genre de malheur », se disant « très en attente des résultats de l’enquête ». En attendant, les images « prises par les caméras » ont été transmises « à la justice », a-t-il précisé.

Dans Le Progrès, Bruno Basset, président de l’Association des transports sanitaires urgents (Atsu) du département du Rhône a insisté, lui, sur le fait qu’une ambulance missionnée par le Samu n’en demeurait pas moins soumise aux « précautions de circulations. Dans ce cas-là, les avertisseurs spéciaux sonores et lumineux doivent être mis en route et il faut redoubler de vigilance ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici