À l’Assemblée, une députée EELV s’affiche avec la robe qui avait valu des moqueries à Cécile Duflot

0
63

Âgée de 26 ans, la jeune élue «féministe» a revendiqué une «transmission» avec l’ancienne ministre écologiste du Logement, assurant vouloir «défendre la lutte pour les droits des femmes».

Un clin d’œil symbolique à un épisode polémique vieux de 10 ans. Pour la séance inaugurale de la XVIème législature, qui se tient ce mardi après-midi à l’Assemblée nationale, une élue EELV s’est affichée avec une tenue bien particulière. La députée Nupes du Rhône, Marie-Charlotte Garin, a emprunté la robe à motifs fleuris blanche et bleue que portait en juillet 2012 la ministre écologiste du Logement, Cécile Duflot. Vêtement qui lui avait à l’époque valu les remarques d’une partie des bancs.

«Elle s’était faite siffler. Elle avait eu droit à des appellations peu courtoises, ou en tout cas pas dignes de la République et encore moins de cette assemblée», s’est expliquée la parlementaire de 26 ans, sur LCP. «Ça va être notre responsabilité, et notre combat, aux élues féministes, de défendre un hémicycle respectueux de toutes et tous, et de défendre la lutte pour les droits des femmes», a-t-elle ajouté, en se disant fière de s’inscrire, par son geste, dans ce qu’elle appelle une «transmission».

À VOIR AUSSI – Non Stop People – Cécile Duflot sifflée à l’Assemblée : Sa robe à fleurs est devenue un symbole (12 nov. 2019)

Argumentaire aussitôt repris par Cécile Duflot qui, sur Twitter, a considéré que «l’histoire des femmes se tricote entre générations». Désormais directrice générale de l’ONG «Oxfam France», l’ancienne ministre de Jean-Marc Ayrault a également rappelé que la robe en question – «symbole du sexisme en politique» selon elle -, avait effectué un séjour au musée des Arts décoratifs de Paris en 2016. «Je l’avais récupérée à la fin de l’exposition», a-t-elle précisé, assurant l’avoir déjà «remise de temps en temps».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici