TotalEnergies annonce céder sa participation dans un champ gazier russe à son partenaire Novatek

0
55

La compagnie française détenait 49% de la société Terneftegaz qui exploite le champ gazier de Termokarstovoye en Russie, qui a suscité la controverse ces derniers jours.

Le groupe français TotalEnergies est dans la tourmente depuis quelques jours. La compagnie vient d’annoncer dans un communiqué s’être accordée avec son partenaire russe Novatek (qu’elle détient par ailleurs à 19,4%, NDLR) pour lui céder sa participation de 49% dans la société Terneftegaz, qui exploite le champ gazier de Termokarstovoye en Russie. Novatek a confirmé qu’il détenait désormais 100% de ce champ.

Cette annonce intervient en pleine polémique après la parution d’un article du Monde, le 24 août, qui se fonde sur plusieurs documents et une enquête de l’ONG Global Witness. Cette publication accuse la compagnie d’avoir fourni indirectement du condensat de gaz à une raffinerie russe, qui en a fait du kérosène et qui aurait ensuite été expédié pour alimenter des avions russes engagés dans la guerre en Ukraine. Une nouvelle démentie par TotalEnergies, qui assure que ce kérosène «est exclusivement exporté hors de Russie». La compagnie réitère par ailleurs «sa condamnation la plus ferme de l’agression militaire de l’Ukraine par la Russie» et assure le «strict respect des sanctions européennes», «quelles que soient les conséquences pour la gestion de ses actifs en Russie».

TotalEnergies avait déjà annoncé «la suspension progressive de ses activités en Russie» en mars dernier. Etaient concernés les actifs produisant du pétrole (le champ de Kharyaga) et du gaz à destination du marché local russe (le champ de Termokarstovoye) mais aussi les autres activités locales (lubrifiants, batteries) qui ont été mises en sommeil au cours du premier semestre 2022. La société française a ainsi finalisé le 3 août la cession de sa participation de 20% dans le projet pétrolier Kharyaga à Zarubezhneft.

Concernant le champ de Termokarstovoye, les discussions avaient été lancées le 18 juillet entre TotalEnergies et Novatek. Ce vendredi, les autorités russes ont donné leur accord à ce projet. «La finalisation de la cession est soumise aux conditions usuelles et devrait intervenir au mois de septembre», précise le communiqué de TotalEnergies.

À VOIR AUSSI – Appel à la sobriété énergétique: les patrons d’Engie, EDF et Total «sont des gros tartuffes», selon François Ruffin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici