TF1 et M6 proposent la séparation des régies pub télé et radio pour trois ans

0
55
Des concessions pour permettre la fusion de TF1 et M6. Lionel BONAVENTURE / AFP

INFO LE FIGARO – À deux semaines d’une audience cruciale devant la concurrence, les chaînes listent leurs remèdes.

Le projet de fusion entre TF1 et M6, événement majeur pour le paysage audiovisuel français, entre dans une phase critique. Les 5 et 6 septembre, le collège de l’Autorité de la concurrence auditionnera Bouygues, RTL Group, M6 et d’autres parties prenantes à cette opération. Des discussions cruciales pour les initiateurs de ce mouvement, qui devront convaincre les sages de la concurrence du bien-fondé de leur demande. Ce n’est pas joué. Le 26 juillet, les services d’instruction de l’Autorité de la concurrence douchaient les espoirs de TF1 et M6 en identifiant de nombreux risques d’atteinte à la concurrence sur le marché de la publicité télévisée et ceux de la publicité radio, de l’acquisition de droits audiovisuels et de la distribution des chaînes. Un large panel d’obstacles à surmonter.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici