SONDAGE EXCLUSIF- Inflation, pouvoir d’achat : l’inquiétude des Français s’envole

0
66

On savait l’opinion publique inquiète et les débuts de ce second quinquennat très compliqué pour Emmanuel Macron. Mais on ne savait pas à quel point. Le pessimisme des Français explose littéralement, sur fond de tensions sur les prix et le pouvoir d’achat . Selon le baromètre Ecoscope OpinionWay-Square pour « Les Echos » et Radio classique publié ce lundi, les trois quarts d’entre eux (74 %) estiment que l’économie tricolore « va se dégrader dans les mois qui viennent ».

Un niveau sans précédent depuis le printemps 2021, même s’il n’atteint pas les records du début de la crise du Covid. Depuis juin 2021, date qui correspond à l’amorce du déconfinement, la hausse est de 19 points. A l’inverse, ils ne sont que 10 % à penser que cela va s’améliorer.

« Vrai regain de pessimisme »

« Il y a un vrai regain de pessimisme qui touche toutes les catégories socioprofessionnelles et qui, cette fois, s’accompagne d’une inquiétude forte des Français sur leur situation personnelle », observe Bruno Jeanbart, le vice-président de l’institut OpinionWay.

Presque une personne sur deux (47 %) a le sentiment que sa situation financière va se détériorer (avec une pointe à 54 % chez les 50-64 ans). Soit une augmentation de 16 points en un an et un record depuis l’automne 2020. Seuls les foyers gagnant 3.500 euros par mois se sentent plus protégés. Les salariés restent aussi moins inquiets pour leur entreprise : 29 % seulement s’attendent à une détérioration, 52 % à une situation inchangée.

Ces craintes sont essentiellement nourries par la montée des prix , laquelle est attisée par la guerre en Ukraine. La lutte contre l’inflation est le sujet économique « prioritaire » des Français, cité par 78 % d’entre eux (19 % supplémentaires le trouvent « important ») devant la relance de l’activité et la réindustrialisation. Par comparaison, la réforme des retraites, mise en exergue par le chef de l’Etat durant la dernière campagne présidentielle, n’est une priorité que pour 35 % des sondés.

La pression est forte sur le locataire de l’Elysée et sur sa Première ministre Elisabeth Borne . Car s’ils ne croient pas que cela soit possible sur la réforme des retraites ou la baisse des dépenses publiques, près de six Français sur dix jugent que l’exécutif « pourra trouver une majorité à l’Assemblée nationale pour agir » sur la relance de l’activité (59 %), lutter contre l’inflation (58 %) ou réindustrialiser la France (54 %). Plus des deux tiers des électeurs d’Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle le pensent.

« Faire avec ce qu’il a »

« Les Français n’ont pas pour l’instant le sentiment que le pays est bloqué et ingouvernable. Il n’y a pas de majorité absolue pour le gouvernement mais il n’y a pas de majorité absolue de blocage non plus. Ça va être une difficulté pour le président de la République : les Français lui demandent de faire avec ce qu’il a », décrypte Bruno Jeanbart, pour lequel la difficulté est plutôt celle de la confiance politique, « travers Français, renforcé par le fait qu’il n’y a eu aucun élan depuis la réélection d’Emmanuel Macron ».

La confiance reste il est vrai très faible, surtout pour un début de quinquennat. Malgré la perspective d’un projet de loi sur le sujet, 68 % des personnes interrogées ne font « pas confiance » au gouvernement pour défendre le pouvoir d’achat. Il en va de même, mais dans une moindre mesure (58 %), à l’égard de la nouvelle Assemblée .

D’une manière désormais classique, la défiance s’exprime toujours sur le terrain fiscal. Dans le contexte, une majorité de Français anticipent une hausse de l’impôt sur le revenu (à 51 %) et des impôts locaux (à 71 %). Sur ces derniers, la crainte d’une augmentation, plus forte chez les personnes âgées et parmi les bas revenus, s’est accrue de 10 points en un an.

VIDEO. Inflation : la hausse des prix de 10 produits et services du quotidien

À noter

89 % des électeurs d’Emmanuel Macron à la présidentielle jugent la réforme des retraites « prioritaire » ou « importante ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici