Siemens décroche un contrat historique de 8,1 milliards d’euros pour le réseau ferroviaire égyptien

0
71

Le groupe allemand construira trois lignes reliant 60 villes, constituant ainsi le «sixième réseau ferroviaire à grande vitesse le plus grand du monde».

«Il s’agit de la plus grosse commande de l’histoire de Siemens», s’est félicité le patron du groupe dans un communiqué, qui a signé un contrat de 8,1 milliards d’euros avec l’État Égyptien pour la construction de trois lignes ferroviaires. Ce nouveau réseau, qui accueillera des trains grande vitesse mais aussi régionaux et locomotives de fret, reliera 60 villes dans le pays. Le Caire, Abu Simbel, Louxor, Hurghada au large de la mer Rouge… L’ensemble des principaux foyers économiques et touristiques du pays seront desservis. Avec ce réseau flambant neuf fort de plus de 2000 kilomètres de voies ferrées, l’Égypte se dotera ainsi du «sixième réseau ferroviaire à grande vitesse le plus grand du monde».

En plus de fournir un réseau ferré, Siemens proposera également des rames à l’Égypte : 41 trains à grande vitesse, 94 trains régionaux et 41 locomotives de fret font ainsi partie du carnet de commandes. Le contrat, d’un montant total de 8,1 milliards d’euros, comprend une première commande déjà conclue en septembre 2021 d’une valeur de 2,7 milliards d’euros. L’accord prévoyait la mise en place d’une première ligne de 660 kilomètres, le «Canal de Suez des Rails», reliant Ain Sokhna au large de la mer Rouge à Marsa Matrouh et Alexandrie, sur la Méditerranée. La deuxième partie du contrat prévoit ainsi deux autres lignes de 1100 et 225 kilomètres permettant environ «500 millions de trajets par an». Ce contrat prévoit enfin la création de 40.000 emplois locaux et ambitionne de réduire les émissions de C02 de 70% par rapport au trafic routier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici