Ryanair aux pilotes belges: «Vous ferez grève longtemps»

0
50

La compagnie irlandaise confirme qu’elle ne fera rien pour empêcher la grève des pilotes en Belgique (mais aussi en France) les 23 et 24 juillet. Et menace, une nouvelle fois, de quitter les aéroports belges.


Article réservé aux abonnés

Journaliste au service Economie


Temps de lecture: 4 min

La direction de Ryanair a réagi à l’annonce des syndicats belges de pilotes appelant à une nouvelle grève les 23 et 24 juillet, en même temps que leurs homologues français. Dans une lettre envoyée à tous ses pilotes basés en Belgique, la compagnie low cost joue une fois de plus la carte de l’incompréhension face à un tel mouvement. Tout en rappelant que, pour Ryanair, le marché belge ne pèse que 3 % de ses opérations. Sans oublier la dose de menace, désormais habituelle : « Si votre seule tactique est de nier que vous ayez jamais signé un accord, refuser de négocier et continuer à appeler à la grève pour essayer de saper l’accord de 2020 que vous avez négocié, alors il n’y a aucun espoir d’un accord et vous devrez finalement expliquer aux pilotes pourquoi ils doivent gaspiller de l’argent en grèves et pourquoi l’activité quittera finalement les aéroports belges. »




Cet article est réservé aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée





LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici