quand les réseaux sociaux servent à se plaindre du monde du travail

0
54
Si les réseaux sociaux deviennent le lieu privilégié de ceux qui cherchent à se lamenter, c’est en partie pour l’anonymat qu’ils offrent JULIEN PHOTOHUNTER/Vaobullan – stock.adobe.com

DÉCRYPTAGE – Dans des messages sur Reddit, Twitter ou TikTok, les salariés déversent leur aversion pour le travail.

Se plaindre sur les réseaux sociaux, ce n’est pas nouveau. Mais s’attaquer à son employeur était la ligne rouge. Ce tabou a volé en éclats à cause de la pandémie et de ses conséquences sur le marché de l’emploi: «grande démission», négociations salariales, baisse de l’envie de travailler, etc. Depuis bientôt deux ans, on assiste à une recrudescence des salariés qui déversent leur bile sur Reddit, Facebook, Youtube ou TikTok.

Des groupes dédiés à ce sujet finissent même par se former. C’est le cas du forum «r/Antiwork» sur Reddit et ses 2,1 millions de membres. Ou encore de son équivalent francophone «r/antitaff», avec environ 10.000 adeptes. Ce mouvement «antiwork» est apparu dès 2013. À l’origine, il s’agissait plutôt d’un courant anarchiste, dont la doctrine était: «Le chômage pour tout le monde, pas juste les riches.» Au fil du temps, leur message s’est dilué. L’objectif affiché est désormais de défendre les droits des travailleurs: de meilleurs salaires, moins d’heures au bureau ou des…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici