Puyréaux retrouve un commerce de proximité

0
52

La gérante a ouvert le 1er août dernier Chez Nana, une petite…

La gérante a ouvert le 1er août dernier Chez Nana, une petite épicerie spécialisée dans les produits de première nécessité et les productions locales. « Je suis sur l’idée du dépannage », explique Anna Landreau, dans sa boutique qui ne compte quasiment aucune réserve. Ici, on achète le produit oublié pendant les courses ou on satisfait une envie soudaine. L’emplacement a même été spécialement choisi : « Je suis devant l’école, dans la rue qui dessert tout le village. Ça permet aux gens d’avoir un endroit où discuter en attendant les enfants et de boire un coup », détaille la gérante.

Créer un commerce, la patronne y pense depuis dix ans. Après un premier projet de bar avorté à Angoulême, faute de finances, Anna Landreau se rabat alors sur le petit village du Nord-Charente pour lui redonner du dynamisme. « Je voulais créer un lieu de rencontre dans le village. Quand je suis arrivée à Puyréaux il y a deux ans, il n’y avait strictement rien, sauf le restaurant, mais il vise plutôt les touristes », note-t-elle.

Une vitrine pour les petits producteurs charentais

Faute de pouvoir ouvrir un bar, trop proche de l’école, Anna Landreau adapte son projet en petit commerce de village engagé. En plus de vendre des produits de première nécessité, la patronne ouvre en effet ses rayons à de nombreux articles produits en Charente : les bières de la brasserie Amiticia de Puymoyen, le thé Mam’Zelle Pirouette de Ruelle, des savons au miel et du pollen d’un producteur de Bioussac, des fruits et légumes d’un maraîcher de Saint-Groux, du pineau et du pastis de Sireuil, du pain de Mansle… « C’est ce que les gens veulent depuis le covid. toute ma recherche a été basée sur des producteurs qui ont peu de visibilité. Je voulais qu’on s’entraide entre petits, que ça marche sur une bonne entente. »


Des bières aux spiritueux en passant par les thés, miels et fruits et légumes, une grande partie du stock du magasin provient de producteurs charentais.

Photo CL

Plus étonnant, Chez Nana propose aussi une gamme de produits à base de CBD, normalement vendus en ville. « J’ai demandé à des clients d’un certain âge ce qu’ils en pensaient. L’un d’eux m’a dit qu’il savait que ça avait des bienfaits, et j’avais besoin d’un produit qui marge un peu plus. »

Malgré une ouverture en plein été, la formule séduit les habitants. « J’ai un client qui vient boire son café ici le matin. Avant, il devait aller jusqu’à Mansle, s’amuse Anna Landreau. Et ce matin, il y avait des fleurs devant ma porte : j’avais discuté la veille avec une cliente et je lui avais dit que je voulais fleurir l’épicerie. » Un petit coup de pouce qui conforte la gérante dans son projet : « C’est petit mais ça peut le faire. J’y crois. »

Chez Nana, 4 Grand-Rue à Puyréaux. Ouvert les lundis, jeudis et vendredis de 11h à 20h30 et les samedis et dimanches de 9h à 16h30. Inauguration mercredi 31 août à partir de 18h avec concert de rock et blues, punch à volonté et dégustation de fromages.

Chez Nana sur TikTok et Insta

Pour assurer la communication de son épicerie, Anna Landreau mise non pas sur Facebook, mais sur Instagram et TikTok, des réseaux sociaux orientés vers les photos et les vidéos courtes. « Je peux toucher un maximum de gens à travers les enfants et les petits-enfants. Plus j’ai de followers (des abonnés, NDLR), plus on parlera de moi », note la patronne, qui raconte son quotidien de commerçante dans ses posts. Et ça marche : « J’ai déjà un client qui est venu après avoir vu un post sur Instagram. » Pour la suivre : epicerie_chez_nana

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici