Pénurie de gâteaux en vue après l’arrêt de la production pour raisons sanitaires

0
59

publié le lundi 29 août 2022 à 18h30

Le groupe américain Mondelez, producteur de gâteaux, a temporairement fermé l’un de ses sites de production français après que des cas de contaminations à la salmonelle ont été découverts dans l’usine belge de Barry Callebaut, principal fournisseur en chocolat de Mondelez et elle aussi l’arrêt.
 
Après l’huile de tournesol, les pâtes ou la moutarde, ce sont les gâteaux qui pourraient faire l’objet de pénurie dans les supermarchés français, d’après les informations du Parisien, dévoilées le lundi 29 août. Contrairement aux autres condiments, la guerre en Ukraine ou la sécheresse n’ont rien à voir avec cette baisse de production.

En cause, la découverte de plusieurs contaminations à la salmonelle dans l’usine belge de chocolat Barry Callebaut, située près de Bruxelles et réputée comme étant la plus grande au monde.

Une alerte que Mondelez, producteur de gâteaux et client de Barry Callebaut, a prise très au sérieux puisque le groupe industriel américain a fait passer un audit à tous ses sites de production. Celui de Cestas, en Gironde, est pour l’heure fermé, lequel faisant “l’objet d’un nettoyage en profondeur et d’une désinfection des lignes de production, par mesure de précaution, pour garantir la sécurité totale de nos biscuits”. Du côté de la Belgique, la production reprend tout doucement mais ne tourne pas encore à plein régime puisque seules trois lignes de production sur 24 sont opérationnelles dans l’usine de chocolat.
 
Les grandes surfaces sont inquiètes

L’usine Barry Callebaut sur la touche, Mondelez est dans une impasse. “Il y a d’autres fournisseurs, affirme le groupe. Mais c’est une goutte d’eau par rapport à la capacité de l’usine belge de Barry Callebaut.”
Une impasse qui se fait également ressentir dans les grandes surfaces, qui commencent à manquer de certains gâteaux populaires comme Granola, Pim’s, Pépito ou encore Mikado, tous produits par Mondelez. “Nous avions des stocks dans nos centrales et nos magasins mais cela finit par manquer, s’inquiète-t-on chez Système U. La rupture arrive plus ou moins vite selon les magasins et les références. Et ça risque de durer car aucune date de reprise des approvisionnements ne nous a été communiquée.” Si du côté de Barry Callebaut, on envisage un retour à la normale “dans les semaines à venir”, l’industriel suisse préfère rester prudent en évoquant une “opération sans précédent”. Le rayon goûter des supermarchés pourrait donc être clairsemé dans les semaines à venir.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici