Nouvelle forte hausse du prix des carburants au 1er juillet 2022

0
50
L’établissement des prix des carburants et du gaz tient compte des conditions réelles du marché et le mécanisme de réglementation de ces prix permet d’assurer la transparence sur la formation des prix des hydrocarbures. Ainsi, sont notamment pris en compte des paramètres fluctuant à chaque mois telles que la parité euro/dollar et la cotation des produits à l’importation.

Pour juillet, et comme pour les mois précédents une aide exceptionnelle de l’État de 15 cts par litre s’applique pour les carburants éligibles.

En juin, les cours mondiaux des carburants ont poursuivi la tendance haussière (+ 16,65 % pour le gazole et + 7,56 % pour le sans-plomb) qui s’inscrit dans la continuité de la flambée des matières premières, induite par les crises et risques actuels (conflit russo-ukrainien et sanctions contre la Russie, situation pandémique, politiques monétaires) qui maintiennent le marché mondial sous tension.

En ce qui concerne le gaz, les cotations mensuelles enregistrent une baisse à 750 $/TM (soit – 12,79 % pour le butane et – 11,76 % pour le propane).

La parité euro-dollar connaît une très légère amélioration qui permet à l’euro de gagner en valeur, mais sans impact sur les prix.
La moyenne des parités sur 15 jours ouvrés s’établit à 1,0592 $ pour 1 €.

Les taxes environnementales (CEE) sur les carburants routiers sont en légère baisse (- 2,50%) mais là encore sans incidence sur le prix final consommateur de ces produits.

Enfin, les frais de passage, comme les marges de gros et de détail fixées par arrêté préfectoral, restent pour leurs parts inchangés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici