L’Inde, une aubaine pour le pétrole russe

0
66
La Russie livre à l’Inde 1 million de barils par jour, soit le quart des importations indienne d’or noir. Rajanish Kakade/AP

Moscou est devenu depuis la guerre et les sanctions internationales le premier fournisseur de brut de New Delhi. Les deux géants ont multiplié leurs échanges par quatre en un an.

Dans les semaines suivant l’invasion de l’Ukraine, les diplomates européens à New Delhi confiaient leur espoir que l’Inde n’aiderait pas la Russie à contourner les sanctions. Cinq mois plus tard, c’est l’inverse qui est en train de se produire. New Delhi et Moscou ont entamé un rapprochement commercial qui, au rythme actuel, permettra de remplir avec deux ans d’avance leur objectif de réaliser 30 milliards de dollars d’échanges en 2025. Rien qu’en avril et mai, les deux pays ont commercé pour 5 milliards de dollars de marchandises, quatre fois plus que l’an passé sur la même période selon les dernières statistiques du ministère indien du Commerce.

La Russie, pressée d’exporter ses hydrocarbures pour atténuer l’impact des sanctions et financer sa guerre contre l’Ukraine, est devenue le premier fournisseur de pétrole de l’Inde depuis juin d’après les statistiques de Kpler. Moscou est passé devant l’Irak et l’Arabie saoudite. Alors qu’en février, les groupes indiens n’avaient pas importé la…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici