les Français se ruent sur les articles de sport

0
54

Depuis le début de l’année, les ventes physiques et sur internet bondissent de 21% notamment après un mois d’avril exceptionnel. Mais un retournement se fait sentir…

Depuis le début de l’année, et malgré les mesures de restrictions sanitaires lors du premier trimestre, les ventes d’articles de sport sont au beau fixe.

Selon les chiffres de l’Union Sport et Cycles (représentant 65% du marché en valeur), la hausse du chiffre d’affaires dans les magasins et en ligne progressent de 21% entre janvier et fin juin, par rapport à la même période de 2021 (où le marché avait déjà augmenté de 40%).

Le bond est particulièrement impressionnant en avril, au moment de la levée de ces restrictions, avec une flambée de 132%! Les Français se sont rués sur ces articles pour reprendre une activité physique.

Triplement des ventes de textile

Pendant ce mois exceptionnel, les ventes en valeur de chaussures de sport ont progressé de 225%, celles de textile de 314% et celles d’équipements de 49%.

Ce sont les magasins physiques qui en ont le plus profité puisqu’en avril, les ventes en ligne ont reculé de 38% sur un an. “Le commerce en ligne a connu une baisse progressive de son chiffre d’affaires entre février et juin. Au total, le chiffre d’affaires a chuté de -14% sur ce premier semestre comparativement à l’année dernière”, souligne l’organisation professionnelle.

“L’amélioration des conditions sanitaires et le retour à la vie ‘normale’ a profité aux magasins physiques qui ont récupéré une partie significative de la clientèle captée par les commerces en ligne durant la pandémie” poursuit-elle.

Le secteur reste néanmoins prudent. En effet, le mois de juin marque un coup d’arrêt à cette croissance avec un repli annuel de 6%, le premier depuis le début de l’année. C’est le textile qui souffre le plus avec -12% devant les chaussures (-10%).

Prudence

“Un chiffre à relativiser néanmoins puisqu’il se réfère à un mois de juin 2021 qui avait connu une hausse de +36%. Par ailleurs, les fortes chaleurs de cette année n’ont pas incité la pratique sportive, ce qui a impacté l’activité” estime l’Union Sport et Cycles.

L’inflation galopante ne doit pas non plus être étrangère à cet arrêt brutal, les consommateurs faisant désormais des arbitrages dans leurs habitudes de consommation.

“Les conditions économiques, politiques et sanitaires actuelles imposent la plus grande prudence face à ces bons résultats. Le rebond de l’épidémie depuis le mois de mai, la hausse de l’inflation, les difficultés d’approvisionnement et la pénurie de matières premières sont des indicateurs à surveiller dans l’analyse de la croissance des commerces d’articles de sport ces prochains mois”, abonde l’organisation.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici