Le vendeur de meubles Made.com proche de la liquidation

0
7

Un an après son introduction en Bourse, le vendeur de meubles Made.com connaît d’importantes difficultés. L’entreprise britannique de commerce en ligne a annoncé son placement sous administration en vue de sa liquidation et la suspension de son action à la Bourse de Londres mardi 1er novembre, faute d’avoir réussi à trouver de nouvelles sources de financement.

A terme, la cotation en Bourse « sera annulée, toute valeur résiduelle sera distribuée aux actionnaires et la société sera liquidée », a précisé l’entreprise dans un communiqué.

En grande difficulté, en raison notamment de l’inflation et de la perturbation mondiale des chaînes d’approvisionnement, l’entreprise avait averti en septembre qu’elle évaluait « différentes options stratégiques ». Fin octobre, elle avait annoncé l’interruption de ses négociations avec de potentiels repreneurs et un arrêt des nouvelles commandes chez une filiale.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Design « low cost » mais vraies signatures

L’action a perdu 99 % de sa valeur depuis le début de l’année

La société a pourtant reçu des manifestations d’intérêt d’acheteurs potentiels, « intéressés par la quasi-totalité ou seulement par une partie de l’entreprise, de ses actifs et de ses marques », a-t-elle précisé mardi. Mais si une vente devait avoir lieu, sans « aucune certitude », elle serait désormais effectuée par les administrateurs, a-t-elle ajouté.

Le conseil d’administration avait dit en septembre avoir aussi envisagé une augmentation de capital, mais jugeait que « les conditions actuelles ne permett[ai]ent pas de lever suffisamment de fonds propres auprès des investisseurs ».

Connue pour ses canapés confortables en velours coloré, l’entreprise a pâti d’un retournement de fortune depuis son introduction en Bourse en juin 2021. Sa capitalisation boursière valait alors près de 775 millions de livres (900 millions d’euros). Son action a perdu plus de 99 % de sa valeur depuis le début de l’année.

L’entreprise britannique s’est exportée dans plusieurs pays européens tels que la France, la Suisse, la Belgique ou encore l’Allemagne.

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici