Le repli des actions se poursuit, le dollar se stabilise (actualisé) – 24/08/2022 à 09:16

0
60

LE REPLI DES ACTIONS SE POURSUIT, LE DOLLAR SE STABILISE

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes se dirigent vers un nouveau recul mercredi, le sentiment de marché restant plombé par les signes de ralentissement économique et la perspective d’une poursuite de la hausse des taux d’intérêt face à une inflation toujours galopante.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une baisse de 0,18% pour le CAC 40 à Paris, de 0,39% pour le Dax et de 0,22% pour l’EuroStoxx 50. Londres pourrait échapper de justesse au repli général puisque le FTSE 100 est pour l’instant indiqué en hausse de 0,05%.

Le CAC 40, comme le Dax et l’indice large européen Stoxx 600, affiche déjà trois séances consécutives de repli et affiche désormais une performance négative pour le mois d’août après le rebond marqué de juillet.

La séance de mardi a été dominée par les indicateurs économiques venus souligner la réalité des risques de récession, qu’il s’agisse des indices PMI “flash” européens et américains, dont la majorité reflète une contraction de l’activité du secteur privé, ou des ventes de logements neufs aux Etats-Unis, au plus bas depuis six ans et demi en juillet.

Pour autant, les investisseurs continuent d’anticiper une poursuite du resserrement monétaire, une option que plusieurs responsables de la Réserve fédérale américaine ont privilégiée ces derniers jours en prélude au discours que doit prononcer vendredi le président de l’institution, Jerome Powell, au symposium de Jackson Hole, dans le Wyoming.

Neel Kashkari, le président de l’antenne régionale de Minneapolis, a ainsi expliqué mardi que sa plus grande crainte était que les autorités monétaires sous-estiment l’ampleur et la durée des tensions inflationnistes, ajoutant qu’il était “très clair” à ses yeux que la Fed devait poursuivre le resserrement de sa politique.

De fait, rares sont les analystes à miser sur un adoucissement du discours de Jerome Powell en dépit de la dégradation des indicateurs conjoncturels.

“Si on commence à donner au marché un peu d’espoir de voir les choses s’améliorer au fil du temps, on risque de finir par saper sa propre stratégie”, résume Rob Carnell, économiste d’ING.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en baisse mardi après les premiers résultats de l’enquête PMI de S&P Global et les statistiques des ventes de logements neufs.

L’indice Dow Jones a cédé 0,47%, ou 154,02 points, à 32.909,59 et le Standard & Poor’s 500 a perdu 9,26 points, soit -0,22%, à 4 128,73 tandis que le Nasdaq Composite terminait quasiment inchangé à 12.381,30.

Zoom Video Communications a chuté de 16,5% après l’abaissement de ses prévisions annuelles de bénéfice et de chiffre d’affaires dans un contexte de recul de la demande et d’intensification de la concurrence alors que Macy’s gagnait 3,76% après des trimestriels supérieurs aux attentes du marché et que Palo Alto Networks prenait 12,1% après des résultats solides et l’annonce d’une division par trois du nominal de son action.

Les contrats à terme sur indices suggèrent pour l’instant une ouverture en baisse d’environ 0,3%.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei, a fini en baisse de 0,49%, son cinquième repli consécutif, et inscrit sa plus mauvaise clôture depuis le 10 août.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai cède 1,4% et le CSI 300 1,37%, au plus bas depuis deux semaines, les craintes de ralentissement économique ayant repris le dessus sur les espoirs de nouvelles mesures de relance.

CHANGES

Le dollar est en légère hausse face aux autres grandes devises (+0,14%) et porte à plus de 0,5% sa progression depuis le début de la semaine.

L’euro recule encore de 0,25% face au billet vert à 0,9942 mais il reste au-dessus du nouveau plus bas de près de 20 ans inscrit mardi en séance à 0,99005.

TAUX

Les rendements des bons du Trésor américain reculent d’environ deux points de base, à 3,0369% pour les titres à dix ans et 3,307% pour le deux ans.

Ils rétrocèdent ainsi un peu de la hausse enregistrée mardi, qui a porté le dix ans à son plus haut niveau depuis plus d’un mois, les investisseurs misant sur un discours “dur” de Jerome Powell à Jackson Hole en dépit des signes de dégradation de la situation économique.

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans est en légère hausse dans les premiers échanges à 1,337%. Il a atteint mardi 1,375% pour la première fois depuis le 1er juillet.

PÉTROLE

Le prix du baril recule, la crainte d’une diminution de l’offre de l’Opep+ qui avait favorisé une hausse de près de 4% mardi se dissipant peu à peu.

Le Brent abandonne 0,18% à 100,04 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,07% à 93,67 dollars.

(Rédigé par Marc Angrand, avec Tom Westbrook à Singapour, édité par Matthieu Protard)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici