Le groupe va prolonger l’arrêt de cinq réacteurs nucléaires de plusieurs semaines

0
55

Quatre réacteurs nucléaires français, affectés par des problèmes de corrosion, verront leur arrêt prolongé de plusieurs semaines cet automne, a indiqué EDF jeudi, dans un contexte national de très fortes tensions en matière d’approvisionnement électrique.

Le groupe maintient sa prévision de production nucléaire pour 2022 entre 280 et 300 térawattheures (TWh), même si cette production pourrait atteindre « probablement » le bas de cette fourchette, selon un porte-parole.

Quatre réacteurs concernés

Cette prolongation est liée à « une meilleure estimation » du temps nécessaire à mener les investigations et travaux de réparation, ajoute-t-il.

Entre opérations de maintenance prévues et arrêts liés à ce sujet de corrosion, 32 réacteurs nucléaires étaient jeudi à l’arrêt, sur un total de 56.

Les quatre réacteurs concernés sont : Cattenom 1 (remise sur le réseau désormais prévue le 1er novembre), Cattenom 3 (11 décembre), Cattenom 4 (14 novembre), et Penly 1 (23 janvier 2023).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici