Elisabeth Borne propose de doubler la prime transport, à 400 euros

0
50

La Première ministre l’annonce jeudi soir dans une interview aux quotidiens régionaux du groupe Ebra.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

“La philosophie est de protéger le pouvoir d’achat de tous les Français sur le carburant à la rentrée, et que les entreprises prennent ensuite le relais”. Dans une interview aux quotidiens régionaux du groupe Ebra, jeudi 21 juillet, Elisabeth Borne propose de doubler le plafond de l’indemnité que peuvent verser les entreprises pour couvrir les frais de carburants de leurs salariés, en le portant à 400 euros.

Les entreprises “pourraient verser une aide défiscalisée allant jusqu’à 400 euros à leurs salariés qui ont une importante consommation, soit l’équivalent d’une remise de près de 50 centimes à la pompe pour un salarié qui fait 12 000 kilomètres par an”, ajoute la Première ministre.

Ce coup de pouce était prévu dans les versions préliminaires des mesures pouvoir d’achat, actuellement à l’examen à l’Assemblée. Mais il avait finalement disparu du projet de loi de finances rectificative (PLFR). Mercredi, le patron des députés LR Olivier Marleix avait déjà appelé au relèvement du plafond de cette prime transport. “On aimerait qu’il soit porté à 400 euros”, avait-il indiqué sur franceinfo.

Par ailleurs, l’exécutif, qui souhaitait progressivement éteindre la ristourne actuelle de 18 centimes sur le litre de carburant pour la remplacer par un autre dispositif, serait disposé à finalement prolonger cette remise en l’augmentant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici