Des tonnes de tomates à prix cassés: opérations de déstockage organisées dans les Alpes-Maritimes

0
66

Vous aimez la tomate? Vous allez être gâtés. La production de cœur de bœuf, marmande, noire de Crimée, ananas et autres variétés anciennes est exceptionnelle cette année dans les Alpes-Maritimes.

Un peu trop, même. Les fruits ronds et rouge vif (parfois jaune), ingrédients incontournables de la gastronomie méditerranéenne, ont mûri trop vite en raison des fortes chaleurs enregistrées ces dernières semaines. Même les particuliers qui ont la chance de disposer d’un potager ont constaté cette maturation précoce.

Coup dur pour l’économie locale

Conséquence: les producteurs locaux croulent sous les récoltes, et peinent à écouler leur marchandise. Les grossistes font la fine bouche et le consommateur, inquiet de voir son pouvoir d’achat fondre à quelques jours des départs en vacances en raison de l’inflation, serre les cordons de la bourse.

Il se tourne un peu plus volontiers vers des produits importés d’Espagne ou récoltés chez nos voisins transalpins (dont les prix sont plus concurrentiels), voire vers les supermarchés discount. Un coup dur pour l’économie locale.

Le circuit court plébiscité… puis oublié

Pendant les deux années, au pire de la crise sanitaire, notamment lors des deux confinements, les petits paysans ont tiré leur épingle du jeu, innovant, développant la vente en ligne, la livraison à domicile.

Les Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) se sont multipliées, et avec elles la vente de paniers sous la forme d’un abonnement souscrit par le consommateur.

Mais les Azuréens, qui avaient du temps pour cuisiner et se souciaient alors de consommer des aliments sains, produits en circuit court dans un contexte de revers de la mondialisation (jugée responsable de la pandémie, la pénurie de masques, etc.), semblent avoir oublié leurs bonnes résolutions. Les producteurs locaux ne sentent abandonnés.

Ventes flash et opérations déstockage

Pour écouler les stocks, certains ont communiqué sur les réseaux sociaux. À l’image d’Olivier Campana, à La Roquette-sur-Siagne. À deux reprises, le 15 juin et le 29 juin, la ferme Campana a proposé “des ventes flash”. Des cagettes de 5kg à 10 euros.

“Vente flash. Je ne pensais pas écrire ça un jour pour des tomates, s’étonne encore Magali Campana, l’épouse d’Olivier. Nous n’avons pas gagné grand-chose dessus, mais au moins, on ne les a pas jetées. Les gens sont vraiment venus et on a réussi à liquider le stock. On ne pensait pas qu’on y arriverait.”

Ces vendredi et samedi, c’est Fabrice Leroy, maraîcher bio à la Ferme des Grenouilles, à Villeneuve-Loubet, qui lance une “opération déstockage”. Aurélien Passeron, producteur bio à L’Escarène, y songe également.

En attendant des jours meilleurs pour l’agriculture locale, une question subsiste: restera-t-il assez de fruits ronds pour nos ratatouilles, nos petits farcis et nos salades tomates-mozza en fin d’été, si tous ont mûri trop tôt?

“Leurs prix risquent de remonter car il y aura moins d’offre, mais certains anticipent, avec des secondes plantations”, répond Fabrice Leroy.

Vente à la ferme, marchés, Amap…: où acheter local?

Acheter directement auprès de son maraîcher

“La ferme aux roses”, à Antibes, propose des fruits et légumes cultivés sans intrants (pesticides, herbicides…). Tél.: 04.93.33.98.98.

À Vallauris, sur la route de Cannes, “La ferme de Bres” vend directement ses produits. Tél.: 06.61.30.44.63.

Près de Menton, “Les légumes de Saint-Paul”, une exploitation maraîchère en conversion bio, propose des légumes de qualité. Tél.: 06.63.94.91.26.

Enfin, dans l’arrière-pays, vous pouvez trouver vos fruits et légumes bio à “La Basse-cour des granges”, à Ascros, sur le canton de Puget-Théniers: contactez Dorothée Valtier au 06.29.64.30.18.

Magasins de producteurs et vente en ligne

“Le panier du producteur” est un site qui propose de commander en ligne un panier à partir de 12 euros. Composés de légumes et fruits de saison, ils sont livrés du producteur au consommateur sur Nice, Antibes, Sophia et Cannes. Site: lepanierduproducteur.com Tél. : 06.16.69.70.97. E-mail: [email protected]

Vous pouvez aussi acheter dans une boutique de produits locaux ou en vous faisant livrer. Comme à Cagnes-sur-Mer où le magasin Verslebio propose des paniers bio de producteurs de la région. Site: verslebio.com Tél. : 06.78.63.98.64.

Adhérer à une Amap

Vous pouvez aussi adhérer à une Amap: une association qui vous remettra chaque semaine un panier avec des produits venant de producteurs, qui bénéficient ainsi d’un revenu régulier. Pour trouver une Amap près de chez vous:

lesamapdeprovence.org

Marchés permanents et saisonniers

À Nice, toute l’année sauf les lundis, des producteurs locaux vendent leurs produits au marché de la Libération. Des marchés bio et locaux se tiennent à Vence chaque samedi matin et à Châteauneuf-Grasse de mardi à samedi matin. Pour un marché provençal, rendez-vous à Théoule-sur-Mer les mardis et vendredis.

Vous cherchez plutôt des marchés saisonniers? Cet été, un marché est mis en place tous les samedis matins à Isola Village ou à Isola 2000. À Saint-Martin-Vésubie, rendez-vous sur “Le petit marché montagnard” tous les jeudis de 16 h à 20 h, jusqu’au 30 septembre. Pour des marchés de petite taille, vous pouvez vous rendre à Sospel et Brigue les dimanches matins.

Pour retrouver le calendrier des marchés de producteurs ainsi que la liste (non-exhaustive) des autres lieux de vente de produits agricoles: tinyurl.com/prodloc06.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici