Covid-19 : Hipra, Sanofi, Moderna, Pfizer… Quels vaccins seront disponibles à l’automne ?

0
46

l’essentiel
Quatre nouveaux vaccins pourraient faire leur apparition dans le paysage vaccinal français dès l’automne prochain. De Pfizer à Moderna, en passant par l’Espagnol Hipra et le Français Sanofi, tous sont susceptibles de lutter plus efficacement contre les variants de la famille Omicron. Ces derniers doivent encore être approuvés par les autorités sanitaires.

C’était une promesse vieille de plusieurs mois. En janvier dernier, le directeur général du laboratoire Pfizer, Albert Bourla promettait un vaccin « nouvelle génération » qui permettrait de lutter contre les nouveaux variants du SARS-CoV-2. La firme américaine se donnait alors jusqu’au mois de mars pour élaborer son vaccin 2.0.

A lire aussi :
Vaccins contre le Covid-19 : Moderna porte plainte contre Pfizer/BioNTech pour violation de brevet

La suite ? Pas de nouveau vaccin en mars et une nouvelle promesse, celle d’élaborer un vaccin efficace contre tous les variants de la famille Omicron à l’automne. Ainsi, le 1er septembre prochain, l’Agence Européenne du Médicament (EMA) va finalement examiner les nouveaux « vaccins bivalents » de Pfizer / BioNTech, utilisant toujours la technologie de l’ARN messager. La firme américaine a déjà réalisé une demande en urgence auprès de l’agence américaine des médicaments (FDA) pour que celle-ci valide et autorise la mise en marché de son nouveau produit. L’objectif : de premières livraisons au mois de septembre aux États-Unis, pour faire en sorte que ce nouveau vaccin soit autorisé avant que les variants BA.4 et BA.5 de la famille Omicron, aujourd’hui majoritaires un peu partout dans le monde, ne soient remplacés par d’autres variants, plus résistants aux vaccins.

A lire aussi :
Covid-19 : et si le vaccin contre la tuberculose protégeait aussi du coronavirus ?

« Compte tenu de l’évolution continue du SARS-CoV-2 et de ses variants, il est très important que les vaccins puissent être rapidement adaptés aux principales lignées Omicron en circulation », a ainsi commenté Ugur Sahin, le PDG et cofondateur de BioNTech. Alors il a fallu accélérer les procédures. Ainsi, aux États-Unis, ce nouveau vaccin est susceptible d’être autorisé sans la moindre vérification des résultats cliniques sur l’homme. La pratique ne fait pas consensus au sein de la communauté scientifique : certains chercheurs affirment que le vaccin pourrait être moins efficace qu’espéré.

De nouveaux candidats sur la liste

D’autres vaccins, qui attendent encore l’aval des autorités sanitaires, pourraient également faire leur apparition à l’automne dans le paysage vaccinal français. C’est le cas entre autres du vaccin « nouvelle génération » de Moderna, qui fait l’objet d’une évaluation de l’Agence Européenne du Médicament depuis le 22 juillet dernier.

Voici les vaccins qui sont aujourd’hui disponibles et ceux qui sont attendus en France
Piktochart / DDM Robin Serradeil

Par ailleurs, la Commission européenne a annoncé la semaine dernière avoir commandé pas moins de 250 000 doses du vaccin espagnol Hipra, qui utilise quant à lui la technologie dite de la « protéine recombinante ». Celui-ci doit encore être validé par les autorités européennes.

A lire aussi :
Cancer : et si les vaccins à ARN permettaient de lutter contre la maladie ?

Dernier sur la liste, le groupe Sanofi, qui a mis au point son vaccin avec l’industriel britannique GSK, a déposé une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de l’EMA en mars dernier. Le groupe français affirme qu’une dose de rappel serait efficace à hauteur de 72 % contre les formes symptomatiques avec le variant Omicron.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici