combien de kilomètres pour rentabiliser la version électrique ?

0
44

Du haut de ses trente ans, la Twingo fait de la résistance. Ses ventes en France ne sont pas au beau fixe mais elle doit quand même son sursit à une version électrique qui séduit 7 acheteurs sur 10. Logique, car celle-ci est assez vite rentabilisée face à la version thermique.

Alors qu’elle fête en 2022 son trentième printemps, la Renault Twingo n’est plus la star qu’elle était il y a encore quelques années. Il faut dire que Renault ne mise plus beaucoup sur elle ces dernières années, au point que son avenir est sérieusement menacé. Du moins sous la forme actuelle, celle de la citadine de poche. Preuve concrète de ce désinvestissement volontaire, la gamme des moteurs est aujourd’hui réduite à peau de chagrin. Qui souhaite acquérir une Twingo n’a désormais d’autre choix que d’opter soit pour le SCe 65, soit une variante E-Tech 100% électrique, le TCe 90 ayant tiré sa révérence il y a deux ans.

Une Renault Twino ZE qui se porte bien

Au milieu de ventes en berne, la Renault Twingo s’en sort à peu près grâce à sa version “propre”, qui représente 70 % des ventes (4 200 ex. entre janvier et avril 2022) ! Il faut dire que la petite puce du Losange, faite pour les tous petits trajets, n’a pas de mal à se convertir au “zéro émission”. Mais si le principe est séduisant, la réalité économique n’est pas forcément au rendez-vous. Comme toutes les électriques, rentabiliser la Renault Twingo dépend de votre kilométrage annuel. Pour savoir quelle motorisation vous correspond le mieux, nous avons fait tous les calculs, en tenant compte du prix des énergies (électricité et essence) ainsi que des consommations respectives des deux versions.

Une fois le bonus CO2 déduit, la Renault Twingo ZE s’affiche 18 450 €, soit 2 850 € de plus que la SCe 65. C’est ce faible écart qui abaisse considérablement le kilométrage nécessaire pour rentabiliser l’investissement. Car si l’on parle consommations, la version thermique se montre vraiment sobre alors que son homologue électrique n’est pas une référence, notamment en raison d’un chargeur embarque qui avale beaucoup d’énergie au moment de la recharge, comme sur la Renault Zoé. De fait, en fonction du prix du carburant, il faut entre 34 000 et 47 000 km pour amortir l’achat d’une Renault Twingo ZE. Comme d’habitude, nous ne tenons pas compte des frais d’entretien de la voiture, qui ne feraient qu’augmenter la vitesse de rentabilité de la “ZE” mais qui dépendent du sérieux des automobilistes.

Les consommations mesurées de la Renault Twingo SCe 65

  • Conso ville : 6 l/100 km
  • Conso route : 5,4 l/100 km
  • Conso autoroute : 6,4 l/100 km
  • Conso moyenne : 5,8 l/100 km

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !

Les vraies autonomies de la Renault Twingo ZE

  • Autonomie ville : 160 km
  • Autonomie route : 128 km
  • Autonomie autoroute : 100 km
  • Consommation moyenne, chargeur compris : 21,7 kWh/100 km
  • Si carburant à Twingo ZE rentabilisée à
    Si carburant à1,70 €/litre Twingo ZE rentabilisée à46 977 km
    Si carburant à1,90 €/litre Twingo ZE rentabilisée à39 437 km
    Si carburant à2,10 €/litre Twingo ZE rentabilisée à33 982 km

NB : nous prenons pour référence un prix de l’électricité à 0,174 €/kWh

Publié le 28/05/2022 Mis à jour le 28/05/2022 François Lemaur et la rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici