Carburant : ce supermarché annonce le retour du “prix coûtant”, dès jeudi soir pour le week-end du chassé-croisé

0
58

Face à la hausse du prix du carburant, les enseignes multiplient les opérations de séduction. Si Total fait un effort sur le prix pratiqué à la pompe au sein de certaines stations, les supermarchés ont aussi développé leur propre technique. Ainsi, Casino proposera le plein à 0,85 € par litre pendant tout l’été. Quant à Leclerc, ils ont choisi de reconduire l’opération « prix coûtant ». Et cela entre le 28 et le 30 juillet 2022.

Carburants : une bonne nouvelle pour les automobilistes

En cette période où le plein nous coûte de plus en plus cher, entendre parler d’une baisse des prix fait toujours plaisir. En effet, à partir de la soirée du jeudi 28 juillet 2022, Leclerc proposera une remise sur les prix des carburants.

Cette opération baptisée « prix coûtant » durera le long du week-end du chassé-croisé. Soit, jusqu’au 30 juillet. Pour annoncer la bonne nouvelle, le groupe dirigé par Michel-Edouard Leclerc s’est fendu d’un communiqué ce lundi 25 juillet 2022.

« Afin de protéger le pouvoir d’achat des Français, E. Leclerc annonce que le carburant sera une nouvelle fois à prix coûtant dans ses 696 stations-service », indique l’enseigne.

Cette bonne nouvelle était malheureusement accompagnée d’une mauvaise. En effet, l’enseigne a aussi prévenu sa clientèle que cette opération sera peut-être la dernière du genre.

« Malgré un contexte d’inflation et de hausse des prix de l’énergie, une mesure de la loi climat prévoit l’interdiction de la publicité relative aux énergies fossiles à partir du 22 août », conclut l’enseigne.

Total baisse ses prix des carburants

Leclerc n’est pas la seule enseigne à avoir baissé le prix à la pompe. TotalEnergies a aussi réduit les siens. Dans ce contexte de hausse exceptionnelle des prix des carburants, le géant pétrolier fait un effort pour les automobilistes. Ainsi, il a annoncé une ristourne sur les carburants achetés au sein de ses stations autoroutières.

La réduction est de 12 centimes d’euros depuis ce mois de juillet. Toutefois, le géant pétrolier étudie la possibilité de porter cette réduction à 20 centimes d’euros par litre. Cette revalorisation devrait avoir lieu à la rentrée. Soit, à partir du 1er septembre prochain.

Le gouvernement n’a pas manqué l’effort de TotalEnergies. Néanmoins, certaines collectivités regrettent le fait que cette ristourne ne soit valable que sur le réseau autoroutier. En effet, les stations-service situées en dehors des autoroutes ne sont pas concernées par ces opérations.

Le groupe pétrolier français a tout de même laissé entendre que cela changera bientôt. Entre septembre et novembre, les automobilistes pourront profiter de la ristourne au sein de toutes ses stations-service du groupe. Bien entendu, cette ristourne s’accumule avec les 18 centimes par litre accordés par l’état.

Casino propose le plein à 0,85 € par litre

En plus de TotalEnergies et de Leclerc, Casino a aussi trouvé une idée pour vous inciter à faire le plein chez eux. Pour ce faire, l’enseigne va proposer un de vous faire le plein à 0,85 € par litre. Cela se fera, bien sûr, sous certaines conditions.

Pour profiter de cette offre, il faudrait logiquement se rendre dans un magasin Casino. Cette opération se passe durant des dates précises. Cela se passe souvent durant les week-ends et les jours fériés. Rendez-vous donc chez Casino à la bonne date. Une fois que vous y êtes, n’espérez pas venir faire le plein et rentrez en ayant payé votre carburant à 0,85 euro le litre.

Pour profiter de cette offre, il vous faudra dépenser à hauteur de 120 euros dans l’enceinte du supermarché. La réduction sera échangée à l’accueil contre un justificatif de vos dépenses effectuées ce jour-là. Une fois que vous aviez gagné le droit de profiter de cette offre, n’oubliez pas que le volume autorisé pour ce « plein » est de 40 litres. Au-delà de cette limite, il faudra payer aux prix hors promotion.

Pour conclure, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a marqué les esprits ce week-end à l’Assemblée Nationale. En effet, le locataire de Bercy a évoqué un scénario qui pourrait nous mener à un prix de 1,50 euro le litre lors de la rentrée prochaine. Même si cela semble être tiré par les cheveux, on ne demande qu’à y croire ! Un miracle est toujours possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici