Arnaques : Vinted, Leboncoin… ces 6 astuces pour repérer les escroqueries sur internet !

0
67

Les arnaqueurs d’aujourd’hui sont plus intelligents qu’ils ne l’étaient auparavant. Ils ont infesté le monde du numérique et ont trouvé plusieurs stratagèmes pour soutirer votre portefeuille sous votre nez. Les sites de ventes pour faire de bonnes affaires entre particuliers comme Leboncoin et Vinted, ne sont pas exclus de leur champ de mire. Les acheteurs ne sont pas les seuls concernés. Plusieurs vendeurs ont été escroqués à cause de ces malfaiteurs sur Internet. Comment les reconnaître et déjouer les arnaques ? La réponse en quelques lignes.

La chasse aux arnaques est difficile sur les sites de ventes d’occasion

Les escroqueries et les litiges qui en résultent sont en grand nombre sur les sites de vente en ligne entre particuliers comme Leboncoin ou Vinted.

Mireille Bougeard, une retraitée qui vit à Besançon vient d’en être la victime sur Vinted. Elle aurait acheté un casque de réalité virtuelle pour 250 euros sur le site alors qu’il n’est jamais arrivé. Quand elle a vérifié le détail du colis sur la photo, elle a compris le piège :

« J’ai vu qu’il avait déjà été livré, mais quatre jours avant la vente et à une autre adresse. Le vendeur m’avait donné un bordereau d’envoi contrefait », dit-elle.

Source : Pexels

Le vendeur aurait modifié l’image d’un colis antérieur déjà envoyé pour que la retraitée croit que le colis était le sien.

Toutefois, les réseaux sociaux rassemblent plusieurs cas comme celui-ci. Médiamétrie aurait affirmé qu’un acheteur sur deux aurait été victime de ces manœuvres malhonnêtes. Afin de combattre ces arnaques, plusieurs plateformes de vente en ligne ont créé des systèmes de paiement sécurisé. Celui-ci consiste à bloquer le paiement, jusqu’à ce que l’acheteur du produit confirme la réception du colis.

Malheureusement, des acheteurs sans scrupules ont profité de ce système pour ne pas payer les vendeurs. Contactée à l’occasion de ces problèmes, Vinted a répondu :

« Nous avons aussi remarqué depuis quelque temps un nombre de cas où c’est le vendeur qui peut être trompé par l’acheteur. »

C’est aussi le cas sur Leboncoin, lorsque les arnaqueurs faisaient de fausses confirmations de paiement afin de recevoir un article sans paiement de leur part.

Sarah Tayeb, la directrice des ventes chez eBay, reconnaît que la gestion des litiges et la sécurisation des achats demeure un « défi quotidien ». Elle aurait même avoué que « la grande difficulté est souvent de comprendre de quel côté il y a de la mauvaise foi ».

Comment éviter les arnaques ?

Selon Sarah Tayeb, « La créativité est sans limites pour ces arnaques ». Voici les arnaques les plus courantes, avec les solutions à celles-ci.

Le profil questionnable

Avant de passer à une transaction, vérifiez toujours la fiabilité du profil. Que ce soit du côté de l’acheteur ou du vendeur, la moyenne des notations vous donnera une idée du sérieux de l’individu.

Méfiez-vous tout de même :

  • Des avis et des signalements de contrefaçon ou de description mensongères
  • Un profil vendeur, mais trop récent.
  • Les problèmes d’envois : annulation, retard…
Source : Pexels

Les photos trompeuses

Certains vendeurs font exprès de montrer des photos floues. L’acheteur induit en erreur recevra donc parfois un article abîmé ou trop petit, etc.

Pour éviter ce stratagème,

  • Cherchez l’étiquette pour voir s’il s’agit bien de la marque ou de la bonne taille.
  • Méfiez-vous de la qualité des photos. La définition de celles-ci, empêchent-elles de voir clairement la photo ? L’article est-il montré sous différents angles ?
  • Demandez d’autres photos ou les mesures exactes si vous avez un doute sur l’aspect d’un produit.

La contrefaçon

Afin d’éviter de payer plus cher pour un produit déguisé, une étude de la photo peut ne pas suffire.

Pour éviter cela :

  • Comparez la photo de l’article à la photo officielle.
  • Regardez parmi les produits de la marque. Ont-ils l’air authentiques ?
  • Regardez l’avis des clients.
  • Postez la photo sur le forum du site pour que les connaisseurs puissent vous aider.

Un article non-conforme

Cette arnaque se passe plutôt du côté acheteur. Il paie pour le produit. Lorsqu’il le reçoit, il déclare au site qu’il est « non conforme » pour que la plateforme puisse bloquer le paiement. À l’issue de tout cela, le vendeur perd l’article et la vente.

Pour se protéger de cette arnaque, prenez les meilleures précautions pour prouver, en cas de besoin, votre bonne foi.

  • Les photos de vos articles doivent être de bonne qualité
  • Précisez bien les défauts de l’article, s’il y en a.
  • Vérifiez le profil de l’acheteur : est-il suspect ? Comment sont les avis ? En cas de doute, vous pouvez annuler la vente.
  • Prenez toujours une photo ou une vidéo du produit au moment de l’empaquetage pour prouver sa conformité.

L’hameçonnage

Aussi appelé phishing, l’hameçonnage est une manipulation sur la messagerie (email ou SMS) qui consiste à imiter la messagerie officielle du Leboncoin ou de Vinted. L’objectif des malfaiteurs est l’obtention des informations personnelles de l’utilisateur en détournant la confiance de l’internaute. Ils prennent les données comme l’identifiant de l’utilisateur, le numéro de carte bancaire, etc. afin de les revendre à d’autres individus malveillants.

Pour éviter l’arnaque, il faut savoir en amont que lors des mises à jour effectuées sur ces sites, ces derniers ne vous demanderont jamais vos informations personnelles. Pour vous assurer qu’il s’agit d’un message venant du site, sachez que :

  • Les messages de l’équipe proviendront toujours du même profil.
  • Reconnaissez les profils de l’équipe du site via leur badge.
  • Aucun autre canal à part la messagerie du site ne sera utilisé.

Arnaques : comment faire si l’on est victime ?

Si vous êtes victime d’une arnaque à la livraison, voici ce qu’il faut faire :

  • Renseignez-vous auprès d’Info Escroqueries du ministère de l’Intérieur pour connaître les bonnes démarches, au numéro 0 805 805 817.
  • Contactez l’entreprise de livraison.
  • Contactez votre banque pour faire opposition au paiement ou pour vous faire rembourser.
  • Signalez votre cas sur la plateforme Perceval du ministère de l’Intérieur, en cas de débit frauduleux sur votre carte bancaire.
  • Gardez tous vos échanges avec l’arnaqueur pour le montrer aux autorités.
  • Déposez une plainte auprès des autorités compétentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici