aéroports et compagnies aériennes prennent de nouvelles mesures pour limiter le trafic

0
56

Touchés par les pénuries de personnel, les aéroports d’Amsterdam et Londres ont pris des mesures visant à plafonner le nombre de passagers quotidiens.

Surfréquentation, pénurie de personnel… L’aéroport Schiphol d’Amsterdam a annoncé ce mardi qu’il allait prolonger le plafonnement du nombre de vols en septembre et octobre alors qu’il s’attend à recevoir pendant les vacances d’automne un nombre important de passagers qu’il craint de ne pas pouvoir gérer, rapporte Reuters ce mardi.

Le premier aéroport des Pays-Bas applique cette mesure depuis juillet, lorsqu’il avait demandé aux compagnies aériennes de réduire leur nombre de vols pendant l’été pour réduire les délais d’attente qui s’étaient considérablement allongés en raison du manque de personnel qui frappe le secteur depuis la reprise du trafic post-Covid.

L’aéroport va également reconduire d’autres mesures en demandant notamment aux passagers de ne pas se rendre aux comptoirs d’embarquement plus de quatre heures avant leur vol.

Conséquence de ces mesures visant à limiter le trafic à Amsterdam-Schipol, la compagnie néerlandaise KLM a annoncé qu’elle allait réduire le nombre de billets mis en vente cet automne.

“KLM ne s’attend pas à ce que des annulations soient nécessaires pour respecter la limite du nombre de passagers embarquant localement, a indiqué la compagnie. Cependant, moins de sièges que d’habitude seront disponibles sur le marché néerlandais.”

British Airways suspend la vente de billets pour ses vols courts

L’aéroport d’Amsterdam n’est pas le seul concerné par ces difficultés logistiques. En juillet, l’aéroport de Londres-Heathrow, lui aussi victime de pénurie de main-d’oeuvre, a réclamé aux compagnies qu’elle arrêtent de vendre des billets pour la période estivale afin de limiter pour deux mois le nombre de passagers au départ à 100.000 par jours, soit 4000 de moins que ses prévisions.

De son côté, la compagnie britannique British Airways, qui peine à suivre la reprise du trafic et a déjà allégé son programme de vols à cause notamment de pénuries de personnel, a suspendu jusqu’à lundi au moins les ventes de billets pour ses vols courts sur l’aéroport d’Heathrow. “Nous avons décidé de prendre une mesure responsable” alors que “l’ensemble de l’industrie de l’aviation” est confrontée aux défis du redémarrage de la demande, a justifié British Airways ce mardi dans une déclaration transmise à l’AFP.

Il s’agit notamment de donner davantage d’options aux clients déjà munis d’un billet qui se trouvent contraints de modifier leur réservation, a précisé la compagnie, qui a récemment supprimé de nombreux vols. British Airways opérait déjà depuis plusieurs mois un programme de vol réduit et avait en outre annoncé début juillet annuler 10.300 vols supplémentaires d’ici fin octobre, portant à 13% la réduction de ses services pendant la saison estivale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici