Achat d’une voiture électrique d’occasion : le guide pratique avant de vous lancer

0
74

Les voitures électriques arrivent sur le marché de l’occasion. Le moment de, peut-être, faire une bonne affaire.

Face à la flambée des prix des carburants, vous envisagez de passer à l’électrique mais vous avez un budget serré ? Pourquoi pas se tourner vers l’occasion ? Avant de vous lancer, voici quelques conseils qui nous ont été livrés par les experts de l’automobile carVertical.

1. Prendre en compte l’infrastructure de recharge

Avant d’acheter une voiture électrique, pensez à prendre en compte l’infrastructure de recharge locale. Les propriétaires de maisons peuvent charger leurs VE dans un garage ou une allée, mais les personnes vivant en appartement ont moins d’options.

La plupart des villes ne disposent pas d’une infrastructure de recharge appropriée, et trouver une station peut donc se révéler être un véritable cauchemar. Il ne faut que quelques minutes pour faire le plein d’un réservoir, mais il faut jusqu’à une demi-journée pour charger un véhicule électrique. Les conducteurs qui vivent ou travaillent loin des stations de recharge peuvent perdre beaucoup de temps à attendre que leur voiture recharge.

Certaines entreprises proposent déjà des chargeurs de VE portables destinés aux personnes ne disposant pas d’une prise à domicile. Cependant, ils ne chargent les batteries que jusqu’à un certain niveau, et pour le moment, ces
chargeurs ne sont pas une option envisageable.

2. S’intéresser à la durée de vie des batteries

Qu’il s’agisse d’une voiture à essence ou d’un VE, la batterie commence à se dégrader avec le temps et vous ne pouvez rien y faire. Les changements de température, les recharges répétées et un kilométrage élevé sont quelques-uns des facteurs qui réduisent la santé de la batterie. La plupart des constructeurs automobiles garantissent les batteries pendant huit ans ou 160 000 km. Si un véhicule a passé ce seuil, il y a de fortes chances que les performances de sa batterie soient moins bonnes que celles d’une voiture neuve, rappelle carVertical.

La santé de la batterie dépend également du climat. Les batteries lithium-ion que vous trouverez dans les véhicules électriques ne supportent pas bien la chaleur. Un véhicule d’occasion provenant du sud de l’Espagne est susceptible de disposer d’une autonomie
inférieure, tandis qu’une voiture provenant des Pays-Bas ou d’Allemagne peut offrir aux conducteurs une batterie beaucoup plus performante.

Les experts automobiles préconisent de vérifier le rapport de santé de la batterie du VE avant de conclure l’achat avec le vendeur. Le remplacement de la batterie de la voiture est coûteux, il est donc préférable de s’assurer qu’elle n’est pas usée.

3. Regarder de près l’historique du véhicule

Il est important de vérifier au préalable si le véhicule a été accidenté ou autre, car le véhicule pourrait ne pas être sûr pour la conduite et engendrer de futurs problèmes mécaniques.

Évidemment, il convient de faire attention au système de freinage et aux mises à jour logicielles. 

4. Acheter en fonction de ses besoins

Avant de franchir le pas, posez-vous les questions suivantes, nécessaires pour jauger les besoins en autonomie du véhicule : A quoi destinez-vous votre voiture électrique d’occasion ? Trajets domicile-travail uniquement ? Des déplacements à moyennes et/ou longue distance parfois ? Voiture unique ou principale ? 

Pour des déplacements courts, une citadine fera l’affaire.

Pour des déplacements courts, une citadine fera l’affaire. Et même pour de moyennes distances. À ce jeu, la plus polyvalente semble bien être la Renault Zoé. Surtout avec 1 ou 2 enfants avec soi. Les besoins en autonomie sont aussi à évaluer en fonction des possibilités de recharge à disposition.

Quelles voitures électriques d’occasion trouver à bas prix ?

Avec 5 000 euros, ce qui est un minimum pour une voiture électrique d’occasion, vous aurez quand même le choix entre les Renault Zoé et les ‘C-ZiMiOn’ (Mitsubishi i-MiEV, Peugeot iOn et Citroën C-Zero). En montant jusque 7500 euros, vous vous ouvrez aux Nissan Leaf d’ancienne génération. Les Volkswagen e-up! se dénichent désormais sous la barre des 10 000 euros. Le Kia Soul EV devient accessibles avec 12 500 euros. Les premières Tesla Model S s’offrent à environ 35 000 euros. En revanche vous trouverez difficilement un Tesla Model X à moins de 50 000 euros, détaille automobile-propre.com.

À l’utilisation, les plus grands avantages de ces véhicules électriques restent évidemment le prix lié au faible entretien et la facilité des charges. À domicile, rappelons qu’un plein d’électricité (sur prise renforcée ou borne murale) coûte moins de 10 € pour un véhicule doté de batteries à la taille généreuse. Soit cinq fois moins qu’un plein d’essence sur une petite citadine à moteur thermique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici