« Yapou, bétail humain », de Shozo Numa : le quarantième siècle sera masochiste ou ne sera pas

0
32

Nouvelle édition du grand œuvre de Shozo Numa, vertige érotique désenchanté issu des années 1950 japonaises. Décrivant par le menu la gynocratie raciste et dictatoriale d’une lointaine planète, ce roman est l’un de ceux qui pulvérisent les cadres de la littérature.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici