Une étudiante en art attire l’attention de Pixar grâce à ses dessins à la craie – Edition du soir Ouest-France

0
50

Cette histoire pourrait être le résumé d’un film Disney. Jessie Plascencia, une jeune Américaine étudiante en art, est passionnée par l’univers des studios Pixar. Elle a un rêve : travailler pour la célèbre maison de production. Ce mois d’août 2022, elle a presque touché son objectif du doigt. Comment ? Grâce à ses dessins à la craie… Récit.

« Vers l’infini et au-delà ! » Cette réplique culte du film Toy Story (1996), produit par Pixar, a certainement bercé l’enfance de Jessie Plascencia. Cette Américaine de 22 ans, étudiante en art, est une fan inconditionnelle des célèbres studios Disney et ne rêve que d’une chose : y travailler. Mi-août 2022, la jeune artiste a quasiment touché son rêve du doigt puisqu’elle a été repérée par les studios Pixar eux-mêmes. Comment ? En dessinant à la craie les célèbres personnages des films d’animation, sur le sol, devant l’entrée des studios, relate le média américain Insider. On vous raconte.

@cowboyjess Reply to @sophiechu102 ♬ original sound – cowboyjess

« Je voulais juste échapper à la réalité »

« D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours dessiné et créé mes propres histoires », confie dans Insider la jeune femme, soulignant qu’elle a le même prénom que l’un des personnages principaux du film Toy Story 2 (1999), Jessie la Cowgirl. Et d’aussi loin qu’elle se souvienne, Jessie Plascencia a toujours été bercée par l’univers de Pixar : « J’ai toujours aimé leurs thèmes et concepts, ils me touchent encore aujourd’hui. J’ai l’impression que chaque phase que je traverse en grandissant correspond à un film et que ces étapes m’arrivent au même moment où ils sortent leurs films. »

En 2020, durant la pandémie de Covid-19, la jeune Américaine, qui étudie l’art plastique et l’animation à l’université de San-Francisco, en Californie (États-Unis), a dû suivre ses cours en distanciel. « La vie était très morne, en plus il y avait des incendies de forêt à l’époque en Californie, se remémore-t-elle. J’étais coincée chez moi tout le temps, à lire des articles de presse effrayants. Je voulais juste échapper à la réalité et me rappeler pourquoi je devais suivre des cours en ligne. » ​Le but était alors de simplement transformer une situation négative en quelque chose de positif.

« J’ai voulu me préparer à mon avenir »

La jeune artiste a donc commencé à dessiner dehors, à même le sol, avec des craies, afin d’égayer ses journées et les rues. « Les gens du coin ont commencé à m’encourager, ils m’ont dit que je devrais publier mes dessins quelque part. » Et finalement, elle a eu l’idée de se rendre au siège social de Pixar, situé à Emeryville, en Californie, pour se motiver, voire attirer l’attention des responsables. « D’une certaine façon, j’ai voulu me préparer à mon avenir, venir travailler tous les jours ici pour dessiner », raconte-t-elle, toujours dans Insider, pleine d’optimisme.

Jessie Plascencia a donc commencé à dessiner des personnages issus de célèbres films d’animation de la maison Disney, tels que Le Monde de Nemo (2003), Soul (2020), ou encore Monstres & Cie (2002), juste devant l’entrée des studios. Elle a posté des vidéos sur les réseaux sociaux, notamment Tiktok et c’est devenu viral. Sa première vidéo cumule plus de 7 millions de vues. C’est comme ça qu’elle a d’abord été remarquée par les agents de sécurité qui ont ensuite parlé d’elle aux autres employés de Pixar, dont un directeur artistique, qui l’a encouragée à continuer.

@cowboyjess

Drawing Mike Wazowski from Pixar’s ‘Monsters, Inc.’

♬ Monsters Inc – L.Dre

« C’était très valorisant, confie encore Jessie à Insider. Je me suis dit que je n’étais pas bizarre d’avoir ces rêves d’enfant. Dans le secteur de l’animation, il faut être créatif et encourager les idées qui sortent des sentiers battus, donc ça a été très important pour moi. »

Une invitation de Pixar

Après ce premier contact très encourageant, la jeune femme s’est décidée à envoyer sa candidature à Pixar pour intégrer leur programme de stages d’été. Mais Jessie Plascencia n’a pas été retenue, ce qui ne l’a pas découragée. « Je n’ai pas peur d’échouer, je sais que Pixar est un studio de premier plan. L’un des gardes de sécurité m’a dit qu’il avait postulé quinze fois avant d’être accepté. »

Mais l’étudiante en art a tout de même eu la chance d’être invitée en personne par les studios de Disney pour visiter les lieux. Elle a pu s’essayer au doublage de voix, voir les coulisses du prochain film d’animation Lightyear et a pu faire un dessin à la craie à l’intérieur des studios. Le compte TikTok officiel de Pixar a même publié une vidéo de la visite de Jessie !

@pixar Jessie’s chalk art is out of this world! Stream #Lightyear now on @disneyplus. #chalkdrawing #pixar #space #arttok ♬ original sound – Pixar

Ce qui a le plus marqué l’étudiante de 22 ans est sans nul doute sa rencontre avec Pete Docter, directeur de la création de Pixar et réalisateur des films Monstres & Cie, Là-haut (2009), Vice-Versa (2015) et Soul, entre autres. « Qu’est-ce que l’on est censée dire à la personne qui inspire littéralement tout ce que l’on fait ? Je n’ai jamais été aussi nerveuse, je tremblais tellement », a raconté Jessie sur son compte Instagram.

Jessie Plascencia et Pete Docter. (Photo : cowboyjesss (capture d’écran Instagram))

« Il suffit d’y croire »

Après cette expérience, Jessie a affirmé qu’elle allait continuer de postuler à Pixar. Et peu importe le temps que cela lui prendra pour réussir à être embauchée… « Cela ne me dérange pas car je vais avoir d’autres expériences et je sais que je pourrai les utiliser pour m’inspirer pour mes films et d’autres créations artistiques. »

L’étudiante a aussi voulu partager un message optimiste, digne des scénarios Disney : « Peu importe qui vous êtes, vous avez une histoire à raconter, il vous suffit de croire que vous pouvez y arriver. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici