« The White Lotus », « The Mosquito Coast » et « Andor » : nos séries de la semaine

0
14

LA LISTE DE LA MATINALE

Halloween passé, on retrouvera les travers ordinaires de l’espèce, tels qu’aiment à les peindre les séries : touristes en crise, famille en fuite ou empire galactique en déroute, le choix est vaste mais toujours de saison. Le printemps est encore loin.

« The White Lotus » : vacances infernales au-dessous du volcan

Après le triomphe de la première saison de The White Lotus, auprès du public, de la critique et des votants aux Emmy Awards, Mike White n’a rien changé à sa formule magique : lucidité et sens comique, dissection minutieuse des travers de l’époque et un soupçon de compassion, le tout déployé dans l’espace d’un luxueux établissement hôtelier – on dit resort, en bon français. A part ça, rien n’est pareil.

Ce maillon de la chaîne White Lotus est situé en Sicile, à l’ombre de l’Etna, plutôt que dans l’archipel d’Hawaï, et la distribution a été entièrement renouvelée, à l’exception notable de Jennifer Coolidge, qui reprend le rôle de Tanya, la millionnaire new age, encline à s’apitoyer sur son sort de privilégiée. A ses côtés, on trouvera un échantillon multigénérationnel de mâles italo-américains incarnés F. Murray Abraham, Michael Imperioli et Adam DiMarco, deux jeunes couples, beaux, riches et capables de s’infliger les pires traitements et deux Italiennes à peine sorties du lycée, attirées par la lumière et l’argent. En attendant la résolution de l’énigme posée lors du prologue du premier épisode (une poignée de cadavres flottant dans l’eau tiède de la mer Ionienne), on prendra un malin plaisir au spectacle du malheur des heureux de ce monde.

Série créée, écrite et réalisée par Mike White (Saison 2), avec Jennifer Coolidge, F. Murray Abraham, Michael Imperioli, Aubrey Plaza, Haley Lu Richardson, Will Sharpe (Etats-Unis, 2022, 7 x 1 heure). OCS, un épisode chaque lundi à partir du 31 octobre.

« The Mosquito Coast » : l’impossible cavale de la famille Fox

On avait laissé la famille Fox sur un rafiot qui s’enfonçait dans la jungle. On les retrouve au cœur de leurs ténèbres. Les parents, Allie (Justin Theroux) et Margot (Melissa George), leurs enfants Dina (Logan Polish) et Charlie (Gabriel Bateman) ont rallié une communauté semi-clandestine, quelque part en Amérique centrale. Le premier épisode de cette seconde saison dévoile enfin ce qui fait courir Allie et Margot, la suite met en scène l’impossibilité d’un nouveau départ. Qu’il ait les traits d’un tueur britannique (étonnant Ian Hart) ou d’un militant écologiste partisan de l’action directe (Ariyon Bakare), le monde d’avant ne cesse de surgir sous les pas des personnages, avec des conséquences généralement tragiques.

Il vous reste 44.46% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici