Somerset Maugham, le roi de Saint-Jean-Cap-Ferrat

0
62
Somerset Maugham et la France, c’est une grande histoire. Ici, la ville de Saint-Jean-Cap-Ferrat 506536778/James – stock.adobe.com

LA RIVIERA, TERRE D’ÉCRIVAINS (1/6) – L’écrivain anglais le plus célèbre de son temps vécut de 1927 à 1965 à La Mauresque, villa de rêve où il reçut les grands de ce monde.

À partir de la fin des années 1920, la Côte d’Azur est devenue un refuge et un lieu d’inspiration pour des auteurs britanniques et américains.

Cinquante-sept ans après sa mort, qui lit encore Somerset Maugham? Pourtant, une bonne partie de ses livres est disponible en poche dans plusieurs collections (10/18, Points, Livre de poche, «Pavillons», «La Petite Vermillon»…) et un éditeur vient même de publier la première traduction intégrale de L’Envoûté (Le Sonneur). Et puis on a redécouvert le vieux «Willie» en 2013 grâce au tandem Floc’h et Rivière, dont le roman graphique Villa Mauresque racontait la vie à travers les témoignages de ses proches. Sur la couverture de l’album, le vieil auteur apparaissait, visage dur, nageant dans la piscine de sa villa de Saint-Jean-Cap-Ferrat, sous le regard d’un homme nu, Gerald Haxton, qui fut son secrétaire-assistant et compagnon entre 1914 et 1944.

Villa Mauresque, de Floc’h & Rivière, La Table Ronde, 92 p., 20 €. La Table Ronde

Cette piscine allait être, quatre ans plus tard, au cœur de l’intrigue des Pièges de l’exil, le 11e volet…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici