Romy Schneider : pourquoi Alain Delon était “hystérique” auprès de sa dépouille ?

0
47

Romy Schneider, actrice emblématique du cinéma français des années 60 à 80, a tiré sa révérence il y a 40 ans cette année, laissant son ancien partenaire et amant terrible Alain Delon désespéré.

La disparition de Romy Schneider en 1982 a laissé la France inconsolable, tant l’actrice allemande qui avait incarné Sissi, Rosalie ou encore Marianne dans le mythique film de Deray “La piscine” où elle donne la réplique à Alain Delon, avec lequel elle a partagé bien plus que l’écran.était adorée du public. Au soir de sa mort, à 43 ans, l’acteur a été décrit comme “hystérique”auprès de sa dépouille.

Alain Delon “ils ont cassé ma Puppelé !”

“L’homme le plus important dans ma vie fut et reste Alain Delon, avait déclaré Romy Schneider, des années après leur rupture, en décembre 1963, Alain m’a fait devenir femme. Avant lui, il n’y a rien eu. Certes, il m’a quittée et m’a causé une grande souffrance, mais cela m’a fait mûrir. Le reste est sans importance” Complices à l’écran, notamment dans “la piscine” de Jacques Deray, qu’ils tournent en 1968, ils ont ensemble vécu une passion de cinq années qui avait abouti à des fiançailles avant que l’acteur ne la quitte brutalement pour Nathalie, la mère de son fils Anthony. Entre eux, est toujours restée une profonde tendresse et un attachement certain.

Ce qui explique que, quand l’actrice est retrouvée sans vie et qu’Alain Delon en est informé, il se rend auprès de celle qu’il appelait “sa puppelé”, sa “petite poupée”, ainsi que le dévoile Paris Match. L’acteur est décrit comme “hystérique”, “accusant les socialistes et le fisc français au pouvoir d’avoir “cassé”” l’actrice. Une enquête fiscale avait en effet été lancée à l’encontre de certaines “stars” françaises, mais elle avait été initiée en 1978 par Valéry Giscard d’Estaing révèle Paris Match. Romy Schneider faisait au moment de sa mort, l’objet d’un redressement fiscal d’un montant de 5 millions de francs de l’époque. Cela s’ajoutait au deuil de l’actrice, qui venait de perdre l’année précédente, son fils David, âgé de 14 ans et mort accidentellement. La cause de sa mort a longtemps oscillé entre suicide et arrêt cardiaque, mais faute d’autopsie et de révélations des dernières personnes présentes à ses côtés, le mythe de Romy Schneider demeure, 40 ans plus tard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici