Prime Video vient de sortir une pépite et personne n’en parle ! – News Séries

0
46

Disponible depuis le 12 août sur Prime Video, la série “Une équipe hors du commun” – adaptée du film du même nom de Penny Marshall – est une véritable petite pépite qu’il ne faut pas rater.

De quoi ça parle ?

La Seconde Guerre mondiale déclarée, les joueurs professionnels de Base-Ball partent au front. Afin de sauver les clubs et le sport, des propriétaires de clubs s’associent pour créer une ligue de base-ball féminine.

Une équipe hors du commun, une série créée par Abbi Jacobson et Will Graham avec Abbi Jacobson, Chanté Adams, D’Arcy Carden, Gbemisola Ikumelo… Disponible sur Prime Video

C’est avec qui ?

Dans le rôle de Carson Shaw, une femme dont le mari est parti à la guerre, et qui se fait recruter dans la ligue professionnelle de baseball, on retrouve Abbi Jacobson qui s’est fait connaître en tant qu’actrice et créatrice de l’excellente comédie Broad City. Elle est également co-créatrice de la série.

Face à elle, on retrouve plusieurs visages connus du petit écran parmi lesquels D’Arcy Carden connue pour le rôle de Janet dans The Good PlaceRoberta Colindrez vue dans I Love Dick et The Deuce. Elles font partie des Rockford Peaches, l’équipe de baseball nouvellement formée pour intégrer la All-American Girls Professional Baseball League (AAGPBL) sponsorisée par un magnat de la confiserie. Une ligue formée pour éviter la fermeture des stades pendant que les hommes sont à la guerre.


Nicola Goode/Prime Video
Melanie Field (Jo), Abbi Jacobson (Carson), D’Arcy Carden (Greta)

Moins connues du grand public, deux actrices rayonnent dans cette première saison : Chanté Adams qui joue Maxine, une jeune femme afro-américaine qui rêve de devenir professionnelle mais qui ne peut pas intégrer la AAGPBL à cause de la ségrégation raciale ; et Gbemisola Ikumelo qui joue Clance, la meilleure amie de Max.

Ça vaut le coup d’œil ?

Vous n’avez peut-être pas vu Une équipe hors du commun, le film de Penny Marshall sorti en 1992 avec Tom Hanks, Geena Davis, Madonna ou encore Rosie O’Donnell. Vous n’y connaissez rien en baseball et ce sport ne vous attire pas particulièrement. Vous n’êtes pas spécialement curieux de voir une fiction historique sur des femmes qui pratiquent un sport pas très populaire de ce côté de l’Atlantique.

Et pourtant, vous auriez tort de passer à côté de la série Une équipe hors du commun ! Non seulement la série de Will Graham et Abbi Jacobson rend un vibrant hommage au film de Penny Marshall à coups de nombreuses références et clins d’œil – dont une participation de Rosie O’Donnell – mais elle propose un tout autre regard sur cette période et cette page de l’histoire du sport et de la vie des femmes en temps de guerre.

Des histoires d’amour…

Car la série, contrairement au film, prend le temps de creuser la vie intime des personnages et prend le parti d’utiliser cette histoire comme prétexte pour évoquer la vie des femmes queers et des femmes noires à une époque où toutes les femmes n’ont aucun statut social autre que celui d’épouse et de mère. Elles ne bénéficient d’aucune autonomie financière – tout compte en banque doit être ouvert avec la signature du mari – et d’aucune liberté tout court.


Nicola Goode/Prime Video
Abbi Jacobson (Carson) et D’Arcy Carden (Greta)

Sans se départir d’un ton léger et d’un certain humour, Abbi Jacobson pose un autre regard sur ces femmes qui n’ont pas le droit de vivre leurs désirs ou leurs amours et qui trouvent grâce à cette aventure sportive, un petit espace de liberté. Il en va de même pour le personnage de Maxine (ou Max) qui rêve de devenir la meilleure lanceuse du championnat et de défier les hommes, quand sa mère préfère la voir reprendre son salon de coiffure.

Une équipe hors du commun est une histoire d’émancipation qui, curieusement, par certains aspects rappelle ce très joli documentaire A Secret Love produit par Ryan Murphy et Jason Blum qui suit deux anciennes joueuses de la AAGPBL qui ont gardé leur relation amoureuse secrète pendant près de 70 ans.

Et d’amitié

En plus de proposer un prisme LGBTQ+ quasi inédit sur une époque qui a été au cœur de centaines de films et séries, cette jolie dramédie met l’accent aussi sur l’amitié. Celle de Maxine et Clance est un réel enchantement à chaque scène qu’elles partagent ensemble. Leur lien indéfectible, malgré les disputes et les non-dits, permet à chacune d’affronter les épreuves de sa vie personnelle.


Prime Video
Gbemisola Ikumelo (Clance) et Chanté Adams (Max)

Au sein des Rockford Peaches aussi, on se serre les coudes quoi qu’il en coûte. Carson Shaw a beau être timide et pas toujours très sûre d’elle, sa passion pour le baseball et son sens du collectif la font se surpasser quand il s’agit de prendre la tête de l’équipe et de devenir coach. Même le chaperon de l’équipe, jouée par Dale Dickey – magnifique “gueule” du petit écran – se montre ferme mais toujours bienveillante à l’égard des joueuses.

Au fil des huit épisodes, à mesure qu’on s’attache à ces personnages, elles commencent à nous transmettre à leur tour leur amour du sport. Ce qui n’était au départ – il faut bien l’avouer – qu’anecdotique, devient de plus en plus grisant. Les auteurs ont mis en place une forme de pédagogie suffisamment subtile et efficace pour qu’on ait envie de voir les Rockford Peaches gagner mais aussi pour qu’on se prenne au jeu du baseball.

Vraie bonne surprise sortie au milieu du mois d’août, Une équipe hors du commun mérite plus qu’un coup d’œil, mais un vrai coup de projecteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici