Podcast. Augustin Trapenard : « Un jour, je voulais acheter une table basse et je suis revenu avec un juke-box. C’est un peu l’histoire de ma vie »

0
17

Sur les quais de Seine à Paris, à deux pas du palais de justice. On pousse une lourde porte en bois, on emprunte un escalier escarpé. Direction le quatrième étage. Augustin Trapenard nous reçoit chez lui, à l’occasion de ses débuts depuis septembre à la présentation de La Grande Librairie le mercredi soir sur France 5 en remplacement de François Busnel, dans un espace qui lui ressemble énormément avec « des livres partout, un juke-box et de grands canapés sur lesquels s’allonger ».

L’animateur âgé de 43 ans évoque son enfance entre l’Auvergne et La Celle-Saint-Cloud, son amour de la nature, sa fascination pour la bourgeoisie, son sentiment pendant longtemps d’être un enfant différent du fait de son homosexualité, sa névrose obsessionnelle pour la lecture, sa passion pour le romantisme noir et Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë, son initiation au monde de la radio auprès de Laure Adler… Mais aussi son admiration pour la musique de James Blake ou le style de Betty Cattroux, sa défense de la culture hip-hop sur France Inter et l’art de l’interview : « Pour moi, il s’agit de délier, de faire surgir une parole. On suit un vrai conducteur qui part d’un point et qui arrive à un autre point et à l’intérieur c’est le bordel. Et il faut que ce soit le bordel. Les pires interviews pour moi, ce sont celles où il ne se passe rien. »

Lire aussi : Augustin Trapenard, journaliste : « C’est l’image d’une enfance très heureuse, choyée, mais aussi de grande sociabilité »

Depuis quatre saisons, la productrice Géraldine Sarratia interroge la construction et les méandres du goût d’une personnalité. Qu’ils ou elles soient créateurs, artistes, cuisiniers ou intellectuels, tous convoquent leurs souvenirs d’enfance, tous évoquent la dimension sociale et culturelle de la construction d’un corpus de goûts, d’un ensemble de valeurs.

Un podcast produit et présenté par Géraldine Sarratia (Genre idéal) préparé avec l’aide de Diane Lisarelli et Imène Benlachtar

Réalisation : Emmanuel Baux

Musique : Gotan Project

Retrouvez ici tous les podcasts « Le Goût de M ».

M le magazine du Monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici