Nicholas Evans, auteur de « L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux », est mort

0
60

Il était notamment l’auteur du best-seller adapté au cinéma L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux. L’écrivain britannique Nicholas Evans est mort d’une crise cardiaque à l’âge de 72 ans, a annoncé, lundi 15 août, son agent.

Son décès a eu lieu le 9 août, mais n’a été rendu public que six jours plus tard dans un communiqué : « United Agents est très triste d’annoncer le décès de l’auteur célébré Nicholas Evans qui est mort soudainement mardi, à la suite d’une crise cardiaque. »

Un premier roman et un énorme succès

Né dans le centre de l’Angleterre en 1950, Nicholas Evans a étudié le droit à Oxford avant de devenir journaliste, pour la presse locale puis la télévision. Il est surtout connu pour son premier roman qui a rencontré un énorme succès, L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux (The Horse Whisperer), publié en 1995 et vendu à quinze millions d’exemplaires dans le monde.

Le roman raconte l’histoire d’une jeune fille gravement blessée lors d’un accident de cheval, au cours duquel sa meilleure amie est tuée et son animal mutilé. Pour sauver sa fille et renouer le lien qu’elle a établi avec son cheval, sa mère se lance dans une expédition de la dernière chance dans le Montana où vit le « chuchoteur » Tom Booker qui a la réputation de soigner les chevaux les plus difficiles.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Robert Redford, un Américain nostalgique des grands espaces

Le livre a été adapté au cinéma par Robert Redford, qui est à la fois le réalisateur, l’acteur et le producteur de cet hymne aux grands espaces, à la nature vierge et aux chevaux. Sorti en 1998, le film avec Scarlett Johansson et Kristin Scott Thomas a été nommé aux Oscars, sans remporter de prix. Nicholas Evans est également l’auteur du Cercle des loups (1998) ou encore des Blessures invisibles (2012).

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici