Mort de Daniel Lévi : cette contrainte qu’il avait imposée pour participer aux Dix Commandements

0
43

C’est souvent dans les comédies musicales que certains talents se dévoilent. Ce fut notamment le cas de Christophe Maé et Emmanuel Moire dans Le Roi Soleil, Bruno Pelletier et Garou dans Notre-Dame de Paris et du regretté Daniel Lévi dans Les 10 Commandements, inhumé ce dimanche 7 août à Marseille après avoir succombé à un cancer du côlon. Le chanteur à la voix d’or avait décroché le rôle de Moïse, stupéfiant tout le monde lors des castings avec Pascal Obispo : “J’avais choisi une chanson difficile, L’hymne à l’amour, pour les candidats, a indiqué l’interprète de Tombé pour elle au Parisien. Quand on l’a entendu, on s’est dit : ‘Quelle voix !’ Mais on ne l’a pas choisi tout de suite car c’est toujours un peu long de se décider pour une comédie musicale. Puis on l’a revu, et là, c’était une évidence.

Décrocher un tel rôle pour Daniel Lévi l’a fait sauter de joie. Néanmoins, l’artiste a dû imposer une condition non négociable aux créateurs pour accepter la proposition. De confession juive, impossible pour Daniel Lévi d’assurer des spectacles les vendredis et samedis soirs : “Il fallait juste accepter qu’il ne chante pas le vendredi à cause de shabbat” a expliqué Pascal Obispo. Mais le samedi aussi, pour la même raison. Conscient que cela pouvait poser problème, Daniel Lévi a préféré jouer carte sur table, ce qui n’a pas finalement posé souci : “On a trouvé une doublure.

Si les spectacles du vendredi soir se faisaient donc sans lui, Daniel Lévi réussissait parfois à assurer les représentations du samedi : “Je me souviens de l’avoir attendu le samedi soir devant les salles où il fallait que le soleil se couche pour qu’il arrive !” a rappelé Pascal Obispo. Effectivement, le shabbat s’arrêtant à la tombée de la nuit, il était plus facile d’être disponible le samedi en hiver, le soleil se couchant relativement tôt à la fin de la journée.

Pascal Obispo et Elie Chouraqui, à qui l’on doit la comédie musicale Les 10 Commandements n’ont pas à regretter leur choix. Daniel Lévi a fait du spectacle un phénomène, particulièrement depuis l’interprétation de L’envie d’aimer : “C’est devenu un titre de plus de 6 minutes qui, pour la petite histoire, n’est pas dans le spectacle. Il n’arrive qu’au rappel. Aujourd’hui, cette chanson est dans toutes les soirées. […] Personne n’est capable de la chanter comme Daniel. Elle me ramène à plein de choses.” Des souvenirs que Pascal Obispo n’est pas près d’oublier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici