« Ma vie sans pétrole », sur France 2 : « Envoyé spécial » se projette en 2050, dans un monde sans hydrocarbures

0
13

FRANCE 2 –JEUDI 3 NOVEMBRE À 21 H 10 – REPORTAGE

En cet automne estival qui accélère les prises de conscience environnementales, le magazine « Envoyé spécial » tente d’imaginer concrètement nos modes de vie en 2050, afin que chacune et chacun puissent s’y préparer au mieux. Du moins c’est ce qui est annoncé. Trop vaste sujet ? Faute d’exhaustivité, le traitement apparaît léger, parfois anecdotique, tout en recelant de belles surprises.

Première d’entre elles, la présence en « visio » de Jean-Marc Jancovici, polytechnicien, ingénieur spécialisé dans le changement climatique et excellent vulgarisateur. En atteste sa dernière publication, Le Monde sans fin (Dargaud, 2021), une BD réalisée avec le dessinateur Christophe Blain.

Contacté pour établir un diagnostic, le concepteur du bilan carbone fait son petit effet en assurant : « [Vivre] sans pétrole, cela n’existera jamais avant la fin du dernier homme ou de la dernière femme. » En revanche, il y en aura moins. Alors que chaque Français émet en moyenne 9,5 tonnes d’équivalent carbone par an, il doit passer à 2 tonnes d’ici à 2050.

« C’est possible, assure Jean-Marc Jancovici, à condition d’en avoir envie. » C’est peut-être pour faire envie justement que la journaliste Agathe Lanté se met en scène avec humour, en alternant catastrophisme au second degré et ton décalé pour imaginer ce futur pas si lointain. Elle part ainsi à la rencontre de représentants des secteurs fortement affectés par la disparition annoncée de l’or noir : la voiture, l’aéronautique, le transport maritime et l’alimentation.

Engin à traction animale

Pour l’automobile, l’équipe de tournage se rend dans un garage de rétrofit, technique pas vraiment nouvelle qui consiste à mettre un moteur électrique dans une voiture thermique (pour 10 000 euros et 100 km d’autonomie). Cette pratique sympathique mais de niche permet, en revanche, d’évoquer le nécessaire développement d’une économie circulaire pour la fabrication des batteries.

Idem à Toulouse, où les chercheurs en aéronautique tablent sur l’avion à hydrogène. La présentation des prototypes précède une impressionnante séquence à l’intérieur d’un avion test.

Les relances sont accrocheuses : « Peut-on quantifier le pétrole nécessaire à un pot de yaourt ? » Faute d’y parvenir, nous rencontrons un agriculteur heureux au volant de son engin high-tech à traction animale et les membres d’une collectivité qui tentent une expérience locavore, quitte à pédaler 400 km pour aller chercher du riz en Camargue.

Transport maritime, enfin, à Saint-Nazaire, en compagnie de deux frères jumeaux ingénieurs qui ont créé le premier bateau de marchandise à voile, homologué par la marine marchande, afin d’assouvir leur rêve : rapporter du cacao et fabriquer du chocolat décarboné (3 euros la tablette). Au large croise un méthanier, symbole, tous s’en persuadent alors, de l’ancien monde.

Ma vie sans pétrole, d’Agathe Lanté (2022, Fr., 30 min). France 2 Envoyé spécial

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici