L’acteur américain Robert Blake, accusé puis acquitté du meurtre de sa femme, est mort

0
12

Il s’était illustré dans les années 1970 dans la série policière Baretta. L’acteur américain Robert Blake est mort, jeudi 9 mars, à 89 ans des suites d’une maladie cardiaque, ont confirmé plusieurs médias américains dont CNN et Variety. Sa nièce Noreen Austin a annoncé son décès à l’agence américaine Associated Press, en précisant que l’acteur était mort entouré de sa famille à Los Angeles.

Cet acteur dit caractériel, capable de se battre avec ses collègues, était précédé par sa réputation à Hollywood. Il avait par ailleurs interprété un criminel glaçant dans l’adaptation du chef-d’œuvre de Truman Capote De sang-froid (1967).

Feuilleton judiciaire

La carrière de l’acteur a par la suite été entachée par un scandale judiciaire lié au meurtre de sa femme, Bonny Lee Bakley. Robert Blake est un temps accusé de lui avoir tiré, le 4 mai 2001, une balle dans la tête, six mois après s’être marié avec elle, alors qu’elle était assise dans leur voiture près d’un restaurant d’Hollywood.

Au procès, l’accusation avait assuré que l’acteur « méprisait Bonny Lee Bakley » car « elle était tombée enceinte contre sa volonté et (…) avait refusé un avortement comme il le lui avait demandé ». Selon le parquet de l’époque, Robert Blake avait tenté de persuader deux cascadeurs ayant travaillé avec lui de tuer sa femme, avant qu’elle ne soit retrouvée morte.

L’acteur, qui avait consenti au mariage après que des tests de paternité eurent prouvé qu’il était le père d’une petite fille, a lui toujours clamé son innocence. Au procès, il avait expliqué que sa femme avait été tuée lorsqu’il était retourné au restaurant pour prendre une arme qu’il avait accidentellement laissée derrière lui. Selon lui, il l’avait découverte à son retour à la voiture, saignant abondamment.

Innocenté au pénal, déclaré responsable au civil

Son avocat avait expliqué aux jurés que les sept précédents maris de Mme Bakley, les centaines d’hommes qu’elle avait escroqués et Christian Brando, le fils de Marlon Brando, qu’elle avait fréquenté, pouvaient tous être des auteurs possibles du crime. M. Blake avait été innocenté au pénal début 2005. Mais cette même année, un jury civil l’avait ensuite déclaré responsable de la mort de Mme Bakley et condamné à verser 30 millions de dollars à sa famille.

Outre ses rôles dans Baretta et De sang-froid, Robert Blake, qui avait commencé sur les planches à l’âge de 6 ans, avait joué dans plusieurs films, dont Money Train (1995) et Lost Highway (1997), de David Lynch.

Le Monde avec AP et AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici