“J’aurais sans doute fait comme eux” : Daniel Auteuil se livre à propos de ses parents sous l’Occupation

0
82

Daniel Auteuil est à l’affiche du film Adieu Monsieur Haffmann, diffusé dans les salles de cinéma depuis mercredi 12 janvier. Dans les colonnes de Télé 7 Jours, l’acteur s’est confié sur ce rôle qui prend place à l’époque de la Seconde Guerre mondiale.

Depuis mercredi 12 janvier, Daniel Auteuil est à l’affiche de “Adieu Monsieur Haffmann”. Dans le film récemment sorti en salle, l’acteur, dont la vie a été suspendue pendant un moment, incarne Daniel Haffmann, un bijoutier juif contraint de se cacher dans sa bijouterie en pleine période d’Occupation. L’acteur affirme que ce n’est pas le devoir de mémoire, mais les choix artistiques du réalisateur qui l’ont poussé à accepter le rôle principal. Le film parle de cette période, sous une forme inédite. C’est ce qui m’a attiré. Fred Cavayé (…) mêle Histoire et suspense. J’avais aussi à coeur de jouer avec Sarah Girardeau et Gilles Lellouche, des acteurs talentueux”, a-t-il confié à Télé 7 Jours.

Pour autant, le comédien affirme que ce devoir de mémoire lui est indispensable pour l’avenir en tant que citoyen. “Nous devons sans cesse rappeler que ce passé monstrueux a existé, et que même si les gens se dresseraient davantage aujourd’hui, on n’est pas à l’abri d’un retour d’une telle horreur”, a-t-il déclaré dans le magazine.

Daniel Auteuil : “Fermer ma gueule quand il le fallait, mais jamais pactiser”

Lorsque l’on demande à Daniel Auteuil ce qu’il aurait fait sous la période de l’Occupation, l’acteur donne une réponse plutôt tranchée, accompagnée d’une réflexion qui semble l’animer depuis plusieurs années. Plus jeune, je me disais : “Je ne sais pas”. Aujourd’hui, je choisirais le bon côté, sans être forcément un héros. Je serais peut-être dans la fuite”, a confessé l’acteur à l’enfance modeste mais heureuse.

Daniel Auteuil affirme qu’il aurait pris l’exemple de ses deux parents, qui ont vécu cette période particulièrement macabre pendant laquelle le manque de nourriture était aussi présent que la peur. Mes parents l’ont vécue, j’aurais sans doute fait comme eux. Fermer ma gueule quand il le fallait, mais jamais pactiser”, a raconté l’acteur, qui a fait des confidences touchantes sur son enfance et sa relation avec sa mère.

Loading widget

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici