France Télévisions répond à Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat

0
32

Le torchon continue de brûler entre France Télévisions, Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat, les deux célèbres arbitres de l’émission Des chiffres et des lettres.

Au lendemain de la publication par ces derniers d’un communiqué dénonçant les conditions de leur départ de l’émission, le groupe public a réagi, mardi 23 août 2022.

Un départ dans le cadre d’un changement de grille

Dans un communiqué transmis à l’AFP, France Télévisions rappelle que ce départ est acté dans un contexte marqué par un changement concernant la diffusion de l’émission, qui passe d’une quotidienne à une émission diffusée uniquement le week-end.

Selon France Télévisions, une augmentation de cachet a été proposée aux deux animateurs pour compenser la baisse du nombre d’émissions. Proposition qu’ils auraient refusée. « De nombreux échanges ont eu lieu dès le mois de juin », avance France Télévisions. Discussions qui n’ont pas abouti à un accord, ce qui a scellé le départ des deux animateurs.

40 jours de travail par an

Le groupe public indique par ailleurs que Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat travaillaient jusqu’à présent 35 à 40 jours par an, regroupés en 6 à 8 sessions

France Télévisions est également revenu sur la demande d’un contrat à durée indéterminée des deux animateurs. « Ils n’ont pas collaboré dans les conditions d’un CDI à plein temps », indique le communiqué, qui rappelle qu’ils étaient employés dans le cadre d’un contrat à durée déterminée d’usage. « Madame Boulin-Prat et Monsieur Renard n’ont auparavant jamais sollicité de CDI », avance également France Télévisions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici