elle explique “l’effet de sidération” qui touche les victimes

0
63

Corinne Masiero a été victime de violences sexuelles durant son enfance. (Photo by JOEL SAGET/AFP via Getty Images)

Au-delà du succès de la série “Capitaine Marleau”, dont un nouvel épisode sera diffusé ce vendredi 19 août 2022, c’est le franc parler de Corinne Masiero qui fait sa popularité. La comédienne n’a pas peur de mettre des mots sur des sujets difficiles, et a notamment évoqué avec honnêteté les agressions et violences sexuelles subies pendant son enfance.

La vie de Corinne Masiero n’a pas été un long fleuve tranquille et elle ne s’en cache pas. La comédienne a été sans abri, est tombée dans la drogue ainsi que dans la prostitution à l’époque où elle n’avait pas de toit. Mais les galères n’ont pas commencé lorsqu’elle était adulte : son enfance a été marqué par des faits particulièrement traumatisants, puisqu’elle a révélé avoir été victime de violences sexuelles pendant de nombreuses années.

Vidéo. Corinne Masiero cash sur ses trois avortements : « J’ai éclaté en sanglots “

“Ce que j’ai vécu, ce n’est pas normal “

En 2021, dans l’émission “Les Grands Entretiens” de LCP, la star de “Capitaine Marleau” est revenue sur les actes terribles subis pendant son enfance, évoquant “une douleur difficile à formuler” : de ses 8 ans à ses 18 ans, elle a été victime de plusieurs agressions sexuelles. Mais ce n’est que bien des années plus tard qu’elle a réussi à mettre des mots sur ce qu’elle a vécu. “Il y a l’effet de sidération, il y a l’effet de déni, il a l’effet d’oubli”, explique-t-elle pour justifier le temps mis à réaliser ce dont elle avait été victime.

“Et puis, il y a un choc, des déclics qui se font et on se dit : ‘put**n, ce que j’ai vécu, ce n’est pas normal’.” Aujourd’hui, pourtant, elle ne veut pas nommer les bourreaux de son passé car “ils ne peuvent pas prendre la parole pour répondre.” Et précise : “La personne qui était responsable d’une des violences que j’ai subies est décédée depuis longtemps. Les autres, je ne sais même pas ce qu’ils sont devenus.”

Qu’est-ce que l’effet de sidération ?

Lorsqu’une personne porte plainte pour agression sexuelle, que ce soit quelques jours, plusieurs mois ou plusieurs années après les faits, une question revient toujours : pourquoi avoir attendu tant de temps ? Outre les problèmes d’accueil des victimes chez les forces de l’ordre, l’une des raisons est justement cet effet de sidération évoqué par Corinne Masiero.

VIDÉO – Être violé et ne pas réagir : comment la justice se familiarise avec l’état de sidération

Ce phénomène, fréquent lors des viols et agressions sexuelles, est en réalité un mécanisme de défense de l’organisme, ainsi que l’avait expliqué le psychiatre et psychothérapeute Jan Gysi à Amnesty International : “La sidération, appelée Freezing en anglais, est une réaction physiologique à une menace aigüe, que nous pourrions toutes et tous expérimenter. Lorsqu’une personne se retrouve dans un état de sidération, cela peut se manifester par une immobilité, un ralentissement ou même des mouvements très automatisés. La respiration est également affectée, ce qui fait que la personne concernée est dans l’incapacité de crier ou d’appeler à l’aide.”

Le spécialiste précise par ailleurs : “Dans les situations dangereuses, notre cerveau est confronté à la question de savoir quelle réaction est la plus dangereuse : la légitime défense ou la suppression des comportements défensifs ? De nombreuses études ont montré que la résistance physique peut repousser un viol mais que le risque de blessures augmente également considérablement. La suppression des comportements défensifs fait donc sens dans l’immédiat, car elle a plus de chances d’assurer notre survie. Cette décision est prise instinctivement, indépendamment de la volonté et des connaissances d’une personne. Quelqu’un peut détenir une ceinture noire en karaté, et se retrouver quand même dans un état de sidération.” Un fait malheureusement trop souvent ignoré, ce qui pénalise encore plus les victimes de viols et d’agressions…

À lire aussi :

>> Corinne Masiero, son “problème de riche” après avoir connu la rue

>> “Dégueulasse”, “Difforme”, “Laide” : les critiques contre Corinne Masiero tentent de faire oublier son message politique

>> Corinne Masiero, Béatrice Dalle… Ces stars qui n’ont pas souhaité être mère

À voir également : Corinne Masiero évoque son passage aux César : pourquoi elle est “retournée voir le psy”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici