Du BookTok aux succès de librairie, les romances LGBTQ+ deviennent un genre à part entière

0
13

« Je n’achète plus aucun livre sans l’avoir vu sur Instagram ou TikTok », affirme Victoire Ducluzeaud, 18 ans. Sur TikTok, elle répond au nom de @Nousleslecteurs, où près de 150 000 abonnés, pour la plupart adolescents, écoutent ses conseils de lecture. La jeune femme fait partie du BookTok, une communauté littéraire qui se réunit autour du hashtag du même nom. Cet immense club de lecture, présent sur la plate-forme de création et de partage de courtes vidéos TikTok, est loin d’être un épiphénomène : le hashtag compte plus de 87 milliards de vues.

Depuis le début de l’année, le roman de Madeline Miller s’est vendu à plus de 47 000 exemplaires, soit huit fois plus qu’en 2020

Cette grande librairie interactive et humaine propulse des œuvres à la tête des ventes – à l’instar du livre Le Chant d’Achille, réécriture romantique de l’Iliade entre Achille et Patrocle, sorti en 2011 (Pocket). Depuis le début de l’année, le roman de Madeline Miller s’est vendu à plus de 47 000 exemplaires, soit huit fois plus qu’en 2020. Autre succès : Six mois par an, romance adolescente lesbienne éditée chez Hachette, dont le hashtag sur TikTok a dépassé les 143 000 vues depuis sa sortie en février 2022.

Des succès en librairies assez inattendus pour des histoires mettant en scène des personnages LGBTQ +, d’habitude cachés au fond du placard. « Pour ces personnes LGBTQ + moins représentées, à la recherche de littérature et de culture dans laquelle elles peuvent se retrouver, l’algorithme très personnalisé de TikTok est très puissant », juge Charlotte Borelle, responsable marketing et communication chez Hachette Livre. Un constat que partage Louis Wiart, professeur en communication à l’Université Libre de Bruxelles : « Sur les réseaux sociaux, des communautés émergent et favorisent des prises de parole sur le vécu, l’identité. On va parler des livres mais aussi de soi, de son identité. »

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Les jeunes réinventent les usages de la lecture

Pour les jeunes, le BookTok joue un rôle de prescripteur

Selon le baromètre 2021 « Les Français et la lecture » d’Ipsos, les 15-24 ans restent l’une des plus fortes catégories de lecteurs avec les seniors : ils sont 91 % à avoir lu un livre dans les 12 derniers mois. Une statistique qui vient tordre le cou aux idées reçues et s’explique en partie par le succès des contenus littéraires sur les réseaux sociaux.

Le BookTok joue alors, pour les jeunes, un rôle de prescripteur, qui conseille et aiguille sur les livres à lire. « Sur TikTok, on est dans le commentaire, la conversation, plutôt que dans une critique savante. C’est assez complémentaire des médias traditionnels : cela permet de parler des livres autrement et cela porte aussi sur des ouvrages peu traités », abonde Louis Wiart. Des genres comme le fantastique, la romance ou la littérature jeunesse, d’habitude largement décriés, trouvent sur TikTok une chambre d’écho. « C’est la voix des lecteurs eux-mêmes, une caisse de résonance qui n’est pas forcément médiatique », estime Cécile Térouanne, directrice de Hachette Romans.

Il vous reste 62.75% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici