« Dogs of Europe », « Les Films de ma vie », « New Creation »… Neuf spectacles à réserver

0
8

LA LISTE DE LA MATINALE

Avant que les spectacles conçus pour les fêtes de fin d’année n’envahissent les planches, nous vous proposons notamment de découvrir une pièce de théâtre tirée d’une fable dystopique, d’aller écouter les musiques de films préférées d’un pianiste iconoclaste, ou de partir aux racines du hip-hop.

« Le Suicidé » : retour dans la Russie de Staline

Répétition de la pièce «  Le Suicidé », de Nikolaï Erdman, au Théâtre national populaire de Villeurbanne (Rhône).

« C’est une pièce sur les raisons qui nous ont fait rester vivants alors que tout nous poussait au suicide », écrivait Nadejda Mandelstam du Suicidé. La pièce de Nikolaï Erdman, écrite en 1928, interdite par le pouvoir stalinien en 1932 avant même d’avoir été jouée, est une formidable farce grinçante, où les dimensions politiques et existentielles se mêlent derrière l’habillage allègre du vaudeville.

Jean Bellorini, le directeur du Théâtre national populaire (TNP) de Villeurbanne, la recrée aujourd’hui, après avoir signé il y a quelques années une version allemande avec le Berliner Ensemble. Il s’appuie sur sa belle troupe de comédiens, chanteurs et musiciens, pour faire jaillir l’humour et la folie de la pièce, sur les traces de son anti-héros, un petit homme qui se démène dans la chaos de l’Union soviétique des années 1920. Fabienne Darge

Théâtre national populaire, 8, place Lazare-Goujon, Villeurbanne (Rhône). Du 15 au 17 décembre, puis du 6 au 20 janvier 2023, du mardi au samedi à 20 heures, sauf jeudi à 19 h 30, dimanche à 15 h 30. De 7 € à 25 €. Durée : 2 h 15.

« Dogs of Europe » : Ligue des Etats contre Empire autoritaire

2049. L’Europe est coupée en deux. Une partie vit sous une domination russe autoritaire, l’autre, la Ligue des Etats européens, représente le monde libre. Telle est la fable dystopique imaginée par l’écrivain biélorusse Alhierd Bacharevic (47 ans) dans son Dogs of Europe, paru en 2017 et interdit par le régime d’Alexandre Loukachenko.

Le thriller politique est adapté par le Théâtre libre de Minsk. Comme l’auteur, qui vit en Autriche, la troupe a fui la Biélorussie pour s’installer au Royaume-Uni, en 2011. Ses dix-sept membres, acteurs, danseurs et chanteurs, sont accompagnés par la musique du duo Balaklava Blues. Un spectacle à découvrir à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, à Paris, dans le cadre du Festival d’automne. Brigitte Salino

Ateliers Berthier de l’Odéon-Théâtre de l’Europe, 1, rue André Suarès, Paris 17e. Du 9 au 15 décembre, du mardi au samedi à 20 heures, dimanche à 15 heures. De 28 € à 36 €. Durée : trois heures. En biélorusse surtitré.

« Par autan » : portés par le vent

Il vous reste 75.26% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici