AccueilDivertissementDans « Bibiche », Raozy Pellerin...

Dans « Bibiche », Raozy Pellerin raconte la vie en apnée d’une Congolaise réfugiée en France

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du « Monde Afrique » depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du « Monde Afrique ».

Dans la chambre d’un foyer d’hébergement de la grande banlieue parisienne, une femme attend dans l’angoisse de recevoir la lettre dont dépend son avenir. Agée de 36 ans, originaire de la République démocratique du Congo (RDC), elle a dû fuir son pays en raison de ses activités d’opposante politique, qui lui ont valu un séjour en prison. « Assise sur le lit, à l’étroit entre ces murs d’un blanc sale, Bibiche se demandait comment renaître, dans cet espace. Ces quatre murs, elle devait en faire des alliés, avant qu’ils ne prennent le dessus. Cette ville, ce foyer, cette chambre l’étourdissaient. »

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Consolée », de Beata Umubyeyi Mairesse : renouer tous les fils d’une vie rompue

Depuis qu’elle a rejoint la France, Bibiche vit comme entre parenthèses, suspendue à l’obtention du statut officiel de réfugiée qui lui permettra de se mettre en quête de travail et de reprendre sa vie en main. Mais la réalisation de ce projet n’a rien d’une évidence. L’administration française, confrontée à l’ampleur des demandes, soucieuse de procédure et d’exactitude, contraint les demandeurs d’asile à un long et tortueux parcours. Il faut fournir des preuves concrètes de son récit de vie, entrer dans le détail d’un passé qu’on voudrait au contraire oublier, composé de souffrance, de honte, de souvenirs rendus plus douloureux par la distance et la solitude : « C’était bien le paradoxe de toutes ces démarches. Alors qu’elle était venue en France pour oublier, on lui demandait constamment de tout se remémorer. »

Retenue et délicatesse

Comment garder l’espoir lorsqu’on a dû, bien malgré soi, tourner le dos à la vie qu’on avait connue jusqu’alors, et que l’avenir sur une terre nouvelle tient encore à un fil ? C’est par la retenue et la délicatesse, comme en chuchotant, que Raozy Pellerin a choisi dans ce premier roman de raconter le destin de son personnage : une femme que les épreuves ont fait taire mais que le grondement de ses pensées ne laisse jamais en paix. L’autrice nous la donne à voir par touches fines, comme une silhouette se dessinant dans l’ombre. Ainsi, on saura d’elle son enfance en famille à Kinshasa, son père militant politique, dont elle va suivre naturellement la trace avec la foi et l’innocence de la jeunesse, sa vie de femme mariée à la fois modeste et active.

Lire aussi : « Trois livres qui m’ont marqué »… par Emmanuel Dongala

Jusqu’à ce que tout s’effondre à la suite d’une manifestation qui tourne mal. Incarcérée, la jeune femme connaît les humiliations et la violence extrême des geôles congolaises, où règnent impunité et corruption. Après son évasion, elle se retrouve en Europe, dans un temps étiré et malheureux où elle se sent comme en apnée : « Sa vie n’était qu’une succession de démarches, de semaine en semaine, de mois en mois. On testait peut-être sa capacité à résister. L’Administration ignorait qu’elle testait elle-même sa volonté de survivre. […] C’était ainsi, elle ne disposait que de deux possibilités, se réconcilier avec elle-même ou se détruire. »

Quelques figures positives entourent pourtant Bibiche : Marguerite, la bienfaitrice qui la première lui a offert un toit ; Dinah, sa jeune comparse du foyer ; Me Azoulay, son avocate ; Ludivine, une psychologue ; et aussi Raoul, l’ami angolais rencontré lors d’une audience de justice. La question reste de savoir si de tout ce qu’elle a vécu, Bibiche pourra un jour se remettre.

Méfiance et violence

Avec ce roman, Raozy Pellerin ne se contente pas de donner un visage à celles et ceux qu’on réunit trop souvent sous les étiquettes générales de migrants, d’immigrés ou de réfugiés ; la romancière, née à Marseille de parents d’origines malgache et comorienne, montre aussi avec subtilité l’importance du traumatisme que peut produire un changement de vie aussi brutal et définitif.

L’autrice parvient également à moduler son regard sur les deux pays de la trajectoire de Bibiche : d’un côté la méfiance tatillonne du pays des droits de l’homme, de l’autre la violence et l’omnipotence d’un Etat-voyou habitué à réduire par la force des armes toute velléité citoyenne de changement. Obtenir l’asile peut-il jamais suffire à se réparer lorsqu’on se retrouve dans une telle impasse ? Et le futur ne représente-t-il pas, au lieu de l’espoir, un gouffre béant ?

Lire aussi : « A l’ombre de la cité Rimbaud », un livre choc pour en finir avec le tabou de l’excision, en France comme en Afrique

« Tout tourne autour du fait d’obtenir une protection en France, se dit Bibiche avec angoisse. Mais après ça, qu’est-ce qui m’attend ? » En faisant de son héroïne une jeune femme tour à tour solide puis vacillante, Raozy Pellerin nous rappelle avec justesse et pudeur que les demandeurs d’asile, dont les Etats font d’un côté des suspects et de l’autre des coupables, sont en réalité le plus souvent des êtres simples que la vie a frappés inopinément.

Bibiche, de Raozy Pellerin, éd. Plon, 256 pages, 20 euros.

Le plus populaire

Articles Liés

Lisez maintenant

 “Je n’avais pas de temps à perdre”, Nathalie Marquay raconte son premier rendez-vous étonnant avec Jean-Pierre Pernaut 

Nathalie Marquay était l'invitée du Grand Studio sur RTL ce samedi 11 juin. L'occasion pour elle de faire des confidences concernant sa relation avec Jean-Pierre Pernaut. Nathalie Marquay ne s'en remet pas. Le 2 mars dernier, son cœur, tout comme celui des français, s'est brisé lorsque le décès...

 « Inutile », « ingérable »… La carte vitale biométrique ne convainc pas certains professionnels de santé

Six milliards d’euros minimum par an. C’est ce que représenterait chaque année la fraude à la carte vitale d’après Philippe Mouiller, sénateur LR, à l’origine d’un amendement adopté au Sénat dans...

 Johnny Depp VS Amber Heard : coup de théâtre en pleine délibération ! Le jury troublé par un détail

Le jury a été troublé par un détail lors des délibérations du procès qui oppose Johnny Depp à Amber Heard ce mardi 31 mai. Depuis le 11 avril dernier, Amber Heard et Johnny Depp font face à la justice dans un procès très médiatisé. Ce mardi 31 mai,...

 La Russie annonce l’expulsion de 34 diplomates français ; Bruxelles propose une nouvelle aide financière de neuf milliards d’euros

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png 30 La situation en carte Agrandir Le contexte Live animé par Solène L'Hénoret, Anne Guillard et Marie Slavicek ...

-50 % sur ce super vélo électrique chez Cdiscount!

Cdiscount est une plateforme d’e-commerce d’origine française. De temps en temps, Cdiscount offre des bons plans et des promotions exceptionnelles à ne pas rater. Pour cette fois, le site propose le vélo électrique VAE pliant de ville de la marque MOMA BIKES à moins de 1000 €. Effectivement,...

” Mon espace Santé ” is the new DMP, ah bon t’es sûr ?

Vous allez voir ce que vous allez voir. C’est en quelque sorte le discours des autorités sanitaires depuis qu’a été lancée début 2022 la phase d’ouverture de « Mon Espace Santé » sur...

“25.000 hectares déjà partis en fumée” en France, une précocité “sans précédent”

De la dune du Pilat aux monts d'Arrée, des Bouches-du-Rhône à...

“38% des Français pensent que l’Islam est une menace”, Arthur publie une étude choc et pousse un coup de gueule !

Dans une interview accordée au Point en 2017, Arthur avait confié la raison pour laquelle il avait pris la décision de quitter la France. Pour lui, Paris était synonyme d’angoisse. « Trop de boulot, de stress, de lumière, de bruit… » Las, il choisissait de « tout plaquer pour s’installer...

“98 % des eaux de baignade en Martinique sont conformes” selon l’Agence Rég

Le dernier bilan de la qualité des eaux de baignade en Martinique est conforme à 98%. Du 1er janvier 2020 au 30 septembre 2021, l’ARS, en charge du suivi qualitatif de ces eaux, a effectué 1857 prélèvements, en mer et en rivière. "La tendance est stable et...

“A mon retour de tournage, mon fils ne me parlait plus”

Au côté du regretté Gaspard Ulliel, Céline Sallette est à l'affiche du long-métrage "Un peuple et son roi", diffusé ce lundi 18 juillet 2022 sur France 3. La comédienne, devenue incontournable sur le petit comme sur le grand écran, est aussi à la tête d'une jolie petite...