Catherine Frot divorcée de Michel Couvelard : rares photos de leur fille Suzanne

0
44

Ce dimanche soir, TMC diffusera le film Momo, une comédie très efficace avec Christian Clavier et Catherine Frot. L’occasion de revenir sur la vie sentimentale de cette dernière, notamment sur son ancienne histoire d’amour avec le réalisateur Michel Couvelard. Ils s’étaient rencontrés à la fin des années 70 avant de divorcer en 2013. Un couple qui se sera montré très solide malgré leur sept ans d’écart.

Pour preuve, ils ont décidé d’adopter en 1996 une jeune fille d’origine mauricienne, baptisée Suzanne Alice Naomie. Une année synonyme de bonheur pour l’actrice puisqu’elle avait reçu le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans le film Un air de famille. En mai 2016, lors d’une interview accordée au Monde, elle décidait d’en dire un peu plus sur son enfant : “Je l’ai adoptée bébé. Elle va avoir 20 ans, elle m’impressionne et je veux la protéger. Elle n’a pas du tout envie d’être actrice, elle fait des études d’anthropologie et de droit européen.”

“La meilleure maman”

Durant cette même période, elles avaient été aperçues toutes les deux à la cérémonie des César en train de poser devant le théâtre du Châtelet. Une apparition publique suffisamment rare de sa fille pour être soulignée.

Dans son discours lors de la cérémonie, Catherine Frot racontait une anecdote d’elle avec sa fille: “Je me verrais longtemps chanter faux à tue-tête dans la cuisine devant ma fille, ça restera gravé en moi.” Suzanne, quant à elle, rendait hommage à sa mère sur son mur Facebook : “La meilleure actrice, la meilleure maman, la meilleure chanteuse (bon c’est sujet à débat) et la plus belle personne que je connaisse… Je t’aime et je suis fière de toi César ou pas.

Un message très touchant de la part de Suzanne, qui “n’a pas du tout envie d’être actrice” à en croire sa mère. “J’espère qu’elle va continuer à aimer la lecture, l’écriture, la musique. Il faut des bagages culturels dans la vie, c’est fondamental” ajoutait-elle. En 2003, dans les colonnes du Parisien, elle affirmait vouloir séparer sa vie personnelle de son milieu professionnel, pour le bien de Suzanne. “C’est un choix. Je divise ma vie en deux, je le fais aussi pour que ma fille ne soit pas embêtée”, confiait-elle, tout en se disant “en quête d’équilibre”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici